Équité salariale dans le secteur public

La CNESST devra trancher

26 juin 2017

startup business, woman working on laptop computer at modern office
Partager
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Pour information
François L’Écuyer Secteur public CSN 514 949-8973

La Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN) et la Fédération des professionnèles (FP–CSN) se retirent du processus de conciliation et demandent à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) de statuer sur les plaintes de maintien de l’équité salariale de 2010. Celles-ci visent à assurer que l’équité salariale est maintenue au fil des années, notamment en fonction des changements apportés à la nature des emplois dans le secteur public.

« Après quatre années de discussions à la table de conciliation, force est de constater que le gouvernement ne semble aucunement intéressé à s’entendre sur la validité de nos plaintes, estime Sylvie Tremblay, vice-présidente de la FEESP–CSN. Depuis mars 2016, le Conseil du trésor nous annonce un retour qui n’est jamais venu. Constatant l’impasse, nous n’avons d’autre choix que de demander à la CNESST de trancher. »

« Des dizaines de milliers de femmes travaillant dans le secteur public ont vu leur emploi évoluer au fil du temps et n’ont pas obtenu les correctifs salariaux appropriés, rappelle Nancy Corriveau, vice-présidente de la FP–CSN. La Loi sur l’équité salariale prévoit à cet effet que nous évaluions la situation tous les cinq ans afin que les droits des femmes soient respectés. Depuis 2010, les discussions avec le Conseil du trésor n’ont abouti sur aucune entente. Il est temps que les voix de ces femmes soient entendues et que la CNESST rende une décision. »

Par ailleurs, les représentantes de la FEESP–CSN et la FP–CSN demeurent disponibles pour rencontrer le Conseil du trésor si celui-ci se décidait enfin à déposer une offre sur les plaintes de maintien de l’équité salariale déposées par leurs membres et leurs syndicats affiliés.

La Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN) représente 30 000 membres de 33 commissions scolaires et 4000 membres de 34 cégeps. Au total, la fédération regroupe 425 syndicats affiliés représentant plus de 56 000 syndiqué-es travaillant dans les secteurs public et parapublic.

La Fédération des professionnèles (FP–CSN) compte quelque 8000 membres qui œuvrent dans plusieurs secteurs, dont ceux de la santé et des services sociaux.

 

 

 

 

← Précédent Bonne Fête à toutes les Québécoises et à tous les Québécois! 24 juin 2017
Suivant → Le gouvernement de Philippe Couillard doit réinjecter l’argent au plus tôt 26 juin 2017

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/deux-federations-demandent-a-la-cnesst-de-trancher/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.