Manque d’audace

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La CSN et la CSD unissent leurs forces

La CSN et la CSD unissent leurs forces

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) et la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) annoncent qu’elles se…
Les organisations syndicales en santé ne veulent pas rejouer dans le même mauvais film

Les organisations syndicales en santé ne veulent pas rejouer dans le même mauvais film

Les organisations syndicales représentant plus de 200 000 travailleuses et travailleurs en santé et services sociaux réagissent d’une…
Une occasion ratée d’implanter les solutions du personnel pour un réseau plus humain

Une occasion ratée d’implanter les solutions du personnel pour un réseau plus humain

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) ressort perplexe de la lecture du…
Appauvrir les travailleuses et les travailleurs des services publics, la pire des solutions

Appauvrir les travailleuses et les travailleurs des services publics, la pire des solutions

« Les services publics font face à une crise de main-d’œuvre sans précédent, à laquelle s’ajoute…
Pour un réseau Vraiment public

Pour un réseau Vraiment public

  Déprivatiser, décentraliser, démocratiser le système de santé et de services sociaux pour remettre le réseau…
Du jamais vu pour les paramédics !

Du jamais vu pour les paramédics !

Depuis quelques semaines, la situation se dégrade pour les paramédics de la ville de Québec. Cette…

Énoncé économique

CSN 6

Manque d’audace

Alors que le Québec nage littéralement dans les surplus budgétaires, la CSN demeure déçue du peu d’audace assumé par le nouveau gouvernement de François Legault.

« La semaine dernière, le premier ministre parlait de la nécessité de faire preuve d’audace, rappelle Jacques Létourneau, président de la CSN. Aujourd’hui, il mentionne l’importance de trouver le bon équilibre entre le portefeuille des Québécoises et des Québécois et les services auxquels ils s’attendent. Malheureusement, en ne parlant pratiquement que du portefeuille, le premier ministre n’a pas su trouver ce juste équilibre. Aucune nouvelle mesure n’a été annoncée aujourd’hui en matière d’accessibilité aux services d’éducation et de santé et de services sociaux – deux de ses priorités – alors que le ministre des Finances prévoit toujours un surplus de 1,7 milliard de dollars à la fin de l’année financière en cours, et ce, même après les versements au Fonds des générations. »

« François Legault était impatient de se mettre au service des Québécoises et des Québécois, de poursuivre M. Létourneau. L’occasion était belle aujourd’hui d’annoncer un réel changement de cap par rapport au précédent gouvernement, dont les politiques d’austérité ont mis à mal nos services publics. Nous sommes quelque peu déçus du manque d’envergure et d’audace affiché aujourd’hui par le gouvernement. »

Alors que l’emploi québécois vit une période particulièrement difficile, la CSN accueille positivement les mesures annoncées aujourd’hui en matière d’amortissement des investissements effectués par les entreprises. « Le gouvernement doit favoriser les investissements des entreprises afin d’améliorer leur productivité », indique le trésorier de la CSN, Pierre Patry. À la suite des mauvaises nouvelles des dernières semaines, après les pertes d’emploi chez Bombardier, chez Rona et chez Sico, nous nous attendons à des mesures beaucoup plus musclées lors du dépôt du budget au printemps prochain. Tout comme nous nous attendons à des mesures structurantes pour faire face à l’urgence climatique, notamment pour faciliter une transition énergétique juste envers les travailleuses, les travailleurs et les communautés. »

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket