Travail et emploi

12 février 2019

Équité salariale : des ajustements incomplets

Il aurait été préférable que les salariés puissent participer pleinement à tout le processus de maintien.

La CSN prend acte des modifications apportées par le gouvernement à la Loi sur l’équité salariale, qui viennent corriger certaines formes d’injustices subies par les travailleuses du Québec.

« Avec le projet de loi 10 déposé aujourd’hui, le gouvernement répond à une décision de la Cour suprême de mai 2018 qui avait statué que le mode d’évaluation du maintien de l’équité salariale était discriminatoire, souligne Caroline Senneville, vice-présidente de la CSN. Nous saluons le fait que, dorénavant, les ajustements salariaux seront rétroactifs au moment où un événement aurait engendré une injustice dans la structure salariale, et non pas seulement au moment où l’évaluation du maintien est faite, comme c’était le cas jusqu’à maintenant. Nous pensons néanmoins que les correctifs auraient dû être apportés sous forme d’ajustement salarial plutôt qu’en montants forfaitaires, tel que le propose le ministre. »

La mise en place d’un processus de participation des salariés à la suite de l’exercice de maintien est un pas dans la bonne direction, estime la centrale syndicale. « Il aurait toutefois été préférable que les salariés puissent participer pleinement à tout le processus de maintien », d’ajouter Caroline Senneville.

← Précédent Entente de principe pour les avocates et avocats de l'aide juridique 12 février 2019
Suivant → Ce que veut le personnel du réseau de la santé et des services sociaux, c’est servir la population 13 février 2019
Partager
Région
  • L'ensemble du Québec
Pour information
François L’Écuyer
514 949-8973

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/equite-salariale-des-ajustements-incomplets/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.