Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La caravane 5-10-15 à la rencontre de ministres du gouvernement québécois

Du même SUJET

Le Conseil central du Saguenay–Lac-Saint-Jean–CSN tient son 38e Congrès cette semaine

Le Conseil central du Saguenay–Lac-Saint-Jean–CSN tient son 38e Congrès cette semaine

Sous le thème « 100 ans présent, toujours de l’avant ». L’évènement, qui se poursuit jusqu’à jeudi, réunira…
Le 10e Congrès du Conseil central du Cœur du Québec est lancé !

Le 10e Congrès du Conseil central du Cœur du Québec est lancé !

Le 10e Congrès du Conseil central du Cœur du Québec a été lancé ce matin à l’hôtel…
Les conductrices et conducteurs de véhicules scolaires exigent une hausse de leur salaire pour « sauver le transport scolaire »

Les conductrices et conducteurs de véhicules scolaires exigent une hausse de leur salaire pour « sauver le transport scolaire »

En cette période d’octroi des contrats de transport scolaire, la Confédération des syndicats nationaux (CSN) réclame…
Plusieurs citoyennes et citoyens de la région Lanaudière manifestent pour vivre comme du monde

Plusieurs citoyennes et citoyens de la région Lanaudière manifestent pour vivre comme du monde

Plusieurs citoyennes et citoyens se sont rassemblés, dimanche après-midi, au parc Antonio-Barrette à Joliette pour souligner,…
Large appui de la Société civile envers la Première Nation de Long Point face à Sayona Mining et lancement d'une pétition de soutien internationale

Large appui de la Société civile envers la Première Nation de Long Point face à Sayona Mining et lancement d'une pétition de soutien internationale

Neuf regroupements et comités citoyens, groupes environnementaux, syndicat et organisme communautaire de l’Abitibi-Témiscamingue joignent leurs voix…
Budget provincial  : un budget électoraliste et des mesures non ciblées

Budget provincial : un budget électoraliste et des mesures non ciblées

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) déplore que le budget 2022-2023 du gouvernement provincial, présenté aujourd’hui par…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Salaire minimum à 15

2016-12-12_51015_CSN

La caravane 5-10-15 à la rencontre de ministres du gouvernement québécois

Ce matin, la Caravane montréalaise de la campagne 5-10-15 ira à la rencontre de trois ministres du gouvernement québécois. Les bureaux de la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, de la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil, et de la ministre responsable de la Condition féminine, Lise Thériault, seront tour à tour visités par une délégation des membres de la campagne. Leur message : l’amélioration des conditions de travail et de vie des femmes passe par une hausse du salaire minimum à 15 $ l’heure.

« Non seulement les femmes sont surreprésentées dans les emplois au salaire minimum, mais elles occupent également 57 % des emplois de moins de 15 $ au Québec. N’est-il pas étonnant qu’en 2016, ce soit encore les emplois traditionnellement occupés par des femmes qui soient les moins bien rémunérés ? », s’indigne Mélanie Gauvin, porte-parole de la campagne 5-10-15. D’autant plus que les femmes sont celles qui s’absentent encore le plus du travail pour répondre à des obligations familiales. En 2015, les femmes s’étaient absentées en moyenne 72 heures, comparativement à 17 heures pour les hommes.

« La hausse du salaire minimum à 15 $ et l’ajout de 10 jours de congé payé pour maladie et responsabilités familiales dans les normes minimales du travail sont des mesures concrètes pour freiner l’appauvrissement et atteindre une plus grande égalité hommes/femmes », ajoute la représentante.

Par ailleurs, madame Gauvin rappelle que le fait d’avoir un emploi ne permet pas nécessairement de se sortir de la pauvreté. Près de 11 % des demandes aux banques alimentaires sont faites par des gens ayant un revenu d’emploi. « N’est-il pas indigne qu’une société comme la nôtre ne puisse pas garantir aux travailleuses et travailleurs un salaire décent ? », conclut la porte-parole.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket