Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La CSN s’active pour trouver une solution

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Des gains majeurs pour les employés de bureau du chantier Davie

Des gains majeurs pour les employés de bureau du chantier Davie

Réunis en assemblée générale cet après-midi, les membres du Syndicat des employés de bureau du chantier…
Coalition Union 138 expose sa bannière

Coalition Union 138 expose sa bannière

Dans le cadre de sa campagne pour obtenir des différents partis politiques un engagement ferme en…
Fonderie Horne: rassurée, la CSN garde l’œil ouvert

Fonderie Horne: rassurée, la CSN garde l’œil ouvert

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) accueille favorablement le plan d’action de la fonderie Horne de…
Le syndicat invite Glencore et le gouvernement à plus de transparence

Le syndicat invite Glencore et le gouvernement à plus de transparence

Afin de protéger la santé des travailleuses et des travailleurs, de leur famille et de leurs…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Un congrès tout en solidarité pour le Conseil central du Saguenay Lac-Saint-Jean–CSN

Un congrès tout en solidarité pour le Conseil central du Saguenay Lac-Saint-Jean–CSN

Les congressistes présents ont pu échanger sur de nombreux enjeux touchant le monde du travail :…

Mises à pied au chantier naval Davie

La CSN s’active pour trouver une solution

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) est très préoccupée par les 189 postes qui ont été supprimés et les nombreux autres qui risquent de l’être dans les prochaines semaines si le conflit entre le chantier naval Davie et la Société des traversiers du Québec (STQ) ne trouve aucune issue.

« Le syndicat est à pied d’œuvre pour faire en sorte de dénouer l’impasse dans le respect de la convention collective », a souligné le président du syndicat des travailleurs du Chantier Naval de Lauzon inc. (CSN) Raphaël Jobin.

« Nous nous activons pour faire en sorte de trouver des solutions afin de ramener au plus vite les syndiqué-es au travail. C’est là notre priorité. Ils n’ont pas à faire les frais de la situation actuelle », a souligné le président de la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN), Alain Lampron.

« Il faut que le conflit se règle dans les plus courts délais et nous suivons de très près le dossier. Nous invitons aussi le gouvernement à intervenir pour faire en sorte que cette mésentente se règle au plus vite, car pour l’instant ce sont les employé-es qui en paient le
prix », conclut la présidente du Conseil central de Chaudière-Appalaches, Ann Gingras.

Selon les dires de l’employeur, la Davie réclame à la STQ qui a commandé la construction de deux traversiers la somme supplémentaire de 20 M$ pour des points techniques qui n’étaient pas prévus au contrat initial.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket