La CSN sera des grands débats économiques, sociaux et politiques

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Les salarié-es de BAnQ se dotent d’un mandat de grève

Les salarié-es de BAnQ se dotent d’un mandat de grève

Réunis en assemblée générale ce lundi soir, 16 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
COP15 : il faudra tenir compte des personnes qui vivent des ressources naturelles

COP15 : il faudra tenir compte des personnes qui vivent des ressources naturelles

La CSN accueille favorablement l’accord historique intervenu à la COP15 de Montréal cette semaine pour la…
Appauvrir les travailleuses et les travailleurs des services publics, la pire des solutions

Appauvrir les travailleuses et les travailleurs des services publics, la pire des solutions

« Les services publics font face à une crise de main-d’œuvre sans précédent, à laquelle s’ajoute…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Pour une fonderie propre à Rouyn-Noranda

Pour une fonderie propre à Rouyn-Noranda

Après son récent appel au calme, le syndicat de la Fonderie Horne a invité la population…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…

Et si on avançait, le progrès social dépend de nous

La CSN sera des grands débats économiques, sociaux et politiques

La CSN entreprend sa rentrée d’automne 2013 en déployant sa campagne Et si on avançait, le progrès social dépend de nous, dans l’ensemble de ses organisations. Cette campagne durera tout l’automne et s’étendra à l’ensemble du territoire québécois.

« Voici ce que je disais lors de notre conférence de presse de début d’année : Pour les représentantes et les représentants de la CSN, toutes les politiques d’austérité, qui correspondent à l’itinéraire que cherchent à imposer les marchés financiers, les organisations patronales et les cercles de réflexion de droite, laissent un goût amer. Ces derniers ne peuvent continuer seuls à tirer les ficelles en coulisse. Il y a des déficits budgétaires, soit. Mais il y a également un déficit social auquel se greffe un déficit démocratique. » Dès lors, nous nous sommes affairés à élaborer un plan de campagne mettant au jeu des propositions constructives et progressistes qui visent à promouvoir l’égalité, alors qu’actuellement, on voit se creuser les inégalités, ainsi qu’à encourager une démocratie participative. C’est ce que nous présentons aujourd’hui aux élu-es et aux salarié-es du mouvement », d’expliquer le président de la CSN, Jacques Létourneau.

Quatre grands thèmes

La CSN a ciblé quatre grands thèmes sur lesquels la campagne portera : sécuriser le revenu tout au long de la vie, miser sur un développement économique et durable, maintenir et développer nos services publics et renforcer la démocratie et la participation citoyenne.

La réalité, c’est malheureusement que trop de personnes détiennent un emploi atypique, n’ont pas de régime de retraite, voient leur revenu croître lentement, recourent à un endettement excessif, visitent les banques alimentaires, perdent leur emploi, doivent quitter leur région, n’ont pas accès facilement aux services publics et n’ont pas leur mot à dire sur les politiques économiques et sociales.

« Pour nous, cette campagne doit être l’occasion de démystifier le discours de tous ceux qui nous disent qu’on n’a pas d’autres choix, qu’on n’a pas les moyens. Ces idées se sont à regret enracinées au Québec. Tout n’est pas possible, mais il est faux de prétendre que certains choix sont hors de notre portée. Même des chantres du néolibéralisme, comme ceux du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, appellent maintenant à la prudence, confirmant en cela que les politiques d’austérité intensifient les crises. Le Québec peut progresser sur les plans économique, social et politique. Il y a des avancées à faire pour tous, syndiqué-es ou non, travailleuses et travailleurs ou citoyens de toutes origines, de soutenir Jacques Létourneau. On ne peut laisser tous ces débats entre les seules mains des organisations patronales et des politiciens. Nous lançons une campagne d’idées et nous souhaitons échanger avec nos membres et tous ceux qui le voudront bien. L’invitation est lancée. »

Pour appuyer sa campagne, la CSN a produit divers outils, dont une brochure qui reprend les quatre grands thèmes de celle-ci et les propositions qui y sont faites. Trois vidéos ont aussi été produites, soit pour promouvoir la participation aux divers événements qui seront organisés ou pour en assurer l’animation. Le tout se retrouve sur le site Web de la CSN www.csn.qc.ca. En outre, cette campagne se déploiera également sur les médias sociaux.

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

Pour suivre la campagne dans Facebook : http://www.facebook.com/events/584293041636920/

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket