Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La CSN syndique un premier Burger King

Du même SUJET

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Un congrès tout en solidarité pour le Conseil central du Saguenay Lac-Saint-Jean–CSN

Un congrès tout en solidarité pour le Conseil central du Saguenay Lac-Saint-Jean–CSN

Les congressistes présents ont pu échanger sur de nombreux enjeux touchant le monde du travail :…
Le Conseil central du Saguenay–Lac-Saint-Jean–CSN tient son 38e Congrès cette semaine

Le Conseil central du Saguenay–Lac-Saint-Jean–CSN tient son 38e Congrès cette semaine

Sous le thème « 100 ans présent, toujours de l’avant ». L’évènement, qui se poursuit jusqu’à jeudi, réunira…
Les cols bleus d’Archibald choisissent la CSN

Les cols bleus d’Archibald choisissent la CSN

Le certificat d’accréditation vise « toutes et tous les salarié-es au sens du Code du travail en…
Les animatrices et animateurs en francisation du Cégep de l’Outaouais choisissent la CSN

Les animatrices et animateurs en francisation du Cégep de l’Outaouais choisissent la CSN

Comme les animatrices et animateurs en francisation du Cégep de Saint-Laurent et du Collège de Bois-de-Boulogne,…
Les salarié-es de TecFab International ont quitté le syndicat Unifor pour se rallier à la CSN

Les salarié-es de TecFab International ont quitté le syndicat Unifor pour se rallier à la CSN

C’est ce que confirme le Conseil central du Cœur du Québec–CSN. Selon le président Paul Lavergne,…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Secteur de la restauration

Photo : Jocelyn Riendeau
Photo : Jocelyn Riendeau

La CSN syndique un premier Burger King

La CSN annonce la syndicalisation des employé-es du Burger King de Granby, une première au Québec. Les quelque quinze employé-es sont accrédités depuis le mois de février et sont présentement en négociation de leur première convention collective.

« Ce sont les travailleurs qui nous ont contactés pour améliorer leurs conditions de travail. Ils vivaient plusieurs frustrations, dont l’iniquité dans la distribution des horaires, mais aussi la promesse à l’embauche de travailler 40 heures semaine, jamais réalisée », explique David Bergeron-Cyr, président du Syndicat des employé-es de la restauration–CSN. « Le syndicat se bat pour obtenir notamment des horaires réguliers, une distribution équitable des heures, une assurance collective et un meilleur salaire. »

La négociation a débuté ce printemps et près d’une dizaine de rencontres de négociation ont eu lieu. « Nous avons donné suffisamment de temps à l’employeur pour qu’il démontre sa volonté de négocier de bonne foi. Il est maintenant évident qu’il ne souhaite pas régler », note David Bergeron-Cyr. Le Burger King de Granby est la propriété de la Corporation des franchises Redberry, qui est la franchise maîtresse de Burger King au Canada.

Offensive syndicale
La syndicalisation de ce premier Burger King se veut le point de départ d’une offensive de syndicalisation des travailleurs de l’industrie de la restauration, tous secteurs confondus. Les employé-es qui souhaiteront rallier la CSN seront membres du Syndicat des employé-es de la restauration (SER–CSN), qui a officiellement été lancé aujourd’hui.

« Nous sommes convaincus que les conditions inacceptables des travailleurs du Burger King de Granby sont semblables à celles de milliers de travailleurs en restauration. Il y a beaucoup d’améliorations à apporter, et, dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, les employé-es bénéficient d’avantages indéniables pour négocier de bonnes conditions », conclut David Bergeron-Cyr.

Présente sur l’ensemble du territoire québécois, la CSN compte parmi ses membres environ deux mille employé-es travaillant en restauration, notamment dans le secteur hôtelier et touristique.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket