Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La dernière carte de l’appui aux PPP en santé vient de tomber !

Du même SUJET

La CSN prête à travailler dans une vision commune

La CSN prête à travailler dans une vision commune

Hier, de hauts fonctionnaires du ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que le…
Le STTuBAnQ tient un BBQ de solidarité

Le STTuBAnQ tient un BBQ de solidarité

En ce jeudi 16 juin, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives…
Les employé-es municipaux de Bonaventure obtiennent une première convention

Les employé-es municipaux de Bonaventure obtiennent une première convention

Trois ans après avoir rejoint les rangs de la CSN, les employé-es de la municipalité de…
Large appui de la Société civile envers la Première Nation de Long Point face à Sayona Mining et lancement d'une pétition de soutien internationale

Large appui de la Société civile envers la Première Nation de Long Point face à Sayona Mining et lancement d'une pétition de soutien internationale

Neuf regroupements et comités citoyens, groupes environnementaux, syndicat et organisme communautaire de l’Abitibi-Témiscamingue joignent leurs voix…
Budget provincial  : un budget électoraliste et des mesures non ciblées

Budget provincial : un budget électoraliste et des mesures non ciblées

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) déplore que le budget 2022-2023 du gouvernement provincial, présenté aujourd’hui par…
Des syndicats de la fonction publique québécoise réclament des actions concrètes

Des syndicats de la fonction publique québécoise réclament des actions concrètes

Afin d’endiguer les problèmes de pénurie de main-d’œuvre qui mettent à mal les services publics, des…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Une étude démontre qu’on économiserait 4 milliards $ en rachetant les contrats des CHUs en PPP

La dernière carte de l’appui aux PPP en santé vient de tomber !

La Coalition CHUs sans PPP réagit à la sortie d’une étude de l’IRIS démontrant que le rachat des contrats des CHUs en PPP est une alternative à l’austérité libérale. Pour la Coalition, le rachat des contrats des CHUs en PPP devient une carte maîtresse dans le débat sur l’état de nos finances publiques et le gouvernement doit prendre acte de l’échec des PPP.

Une étude majeure qui démontre qu’on doit sortir des PPP

L’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) rendait publique ce matin une note socio-économique évaluant des hypothèses de rachat des contrats des CHUs en PPP. Dans cette étude, l’IRIS révèle que ces projets de privatisation de nos services publics ont un poids important sur nos finances publiques. Il est ainsi établi que le rachat des contrats pourrait permettre d’économiser près de 4 milliards $.

« Il n’y a maintenant plus aucune raison de défendre les PPP pour le CHUM et le CUSM. Le dernier argument restant était celui du coût du rachat des contrats. Maintenant qu’on sait que c’est la seule option viable, il est temps d’agir. On doit mettre un terme à cette dilapidation de nos fonds publics. C’est d’autant plus urgent qu’on s’attaque actuellement aux services à la population par des compressions majeures dans les services publics », explique Jeff Begley, président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN).

C’est le temps de prendre acte de l’échec des PPP

À partir d’une analyse des projets de PPP à l’international, l’étude rend compte des inconvénients des PPP :

–         – les coûts réels payés par la partie publique sont beaucoup plus élevés que ceux prévus,

–      – les contrats de PPP baignent dans une grande opacité qui empêche de connaître les coûts réels que nous aurons à payer sur une très longue période,

–         – les contrats sont très rigides et laissent peu de marge de manœuvre à la partie publique.

« Ailleurs dans le monde, des gouvernements sont passés à l’action et ont pris acte de l’échec des PPP. D’ailleurs, plusieurs ont été rachetés par la partie publique. Le rachat des contrats des CHUs en PPP permettrait d’économiser près de 4 milliards de dollars. On est en droit de se demander ce qu’attend le gouvernement Couillard pour agir. Est-il en mesure d’admettre l’échec des PPP et d’envisager le rachat de ces contrats ? », se questionne Pierre J. Hamel, professeur à l’INRS et porte-parole de la Coalition CHUs sans PPP.

À propos de la Coalition CHUs sans PPP

La Coalition CHUs sans PPP regroupe l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, la Coalition Solidarité Santé, la Confédération des syndicats nationaux (CSN), le Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN), la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), le Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM), le Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ) et le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) .

 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket