Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Fin de la grève

Du même SUJET

L’entente de principe adoptée à 96 %

L’entente de principe adoptée à 96 %

Tard dans la soirée du 28 avril dernier, une entente de principe est intervenue entre Le Syndicat…
UQAM : les membres du SPPEUQAM–CSN acceptent le règlement du conciliateur

UQAM : les membres du SPPEUQAM–CSN acceptent le règlement du conciliateur

Réunis en assemblée générale jeudi, les membres du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM…
Le syndicat d’Olymel Princeville s’entend avec son employeur

Le syndicat d’Olymel Princeville s’entend avec son employeur

Le Syndicat des employé-es d’Olymel Princeville–CSN vient tout juste d’accepter à 93 % une prolongation de sa…
Une nouvelle convention collective pour les salarié-es du DoubleTree

Une nouvelle convention collective pour les salarié-es du DoubleTree

Après cinq mois de grève, les 150 travailleuses et travailleurs de l’hôtel DoubleTree par Hilton, situé…
Heureux règlement chez BDI Transport à Amos

Heureux règlement chez BDI Transport à Amos

Les travailleuses et travailleurs de BDI Transport à Amos en Abitibi se réjouissent de la conclusion…
Les syndiqué-es de la CSN du secteur des CPE entérinent l’entente de principe à 93 %

Les syndiqué-es de la CSN du secteur des CPE entérinent l’entente de principe à 93 %

Dans le cadre de dizaines d’assemblées générales ayant eu lieu entre le 9 et le 11 décembre,…

Olymel – Princeville

IMG_4273

Fin de la grève

Au terme de huit semaines de grève, les travailleuses et travailleurs d’Olymel – Princeville ont voté en faveur de la recommandation de la conciliatrice nommée par le ministère du Travail. La grève, qui a débuté le 28 octobre dernier, prendra donc fin aujourd’hui.

Parmi les gains effectués, notons des augmentations salariales de l’ordre de 8,03 % pour la première année ; les augmentations représentent un total de 3,05 $ l’heure sur cinq ans. En plus de cela, la hausse de la la contribution de l’employeur au régime d’assurance collectif, l’octroi d’un jour férié supplémentaire et une garantie bihebdomadaire d’heures de travail qui passera à 74 heures.

« Nous devons être fiers de nous être tenus droit face à un employeur sans scrupules, s’est exclamé le président du syndicat, Steve Houle. Olymel a essayé par tous les moyens possibles de nous briser, mais notre solidarité aura prévalu sur l’acharnement de l’employeur. »

« Les travailleuses et travailleurs d’Olymel pourront toujours compter sur le soutien de la CSN. Nous avons été à leurs côtés durant ces huit semaines de grève et nous serons encore présents lors des prochaines batailles à mener », d’ajouter Nancy Mathieu, secrétaire générale de la Fédération du Commerce – CSN.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket