La SAQ doit revenir sur sa décision de fermer sa succursale de Plaza Laval au cœur de Sainte-Foy

Articles récents

Budget fédéral 2024 - Toujours pas assez de logements d'ici 2030

Budget fédéral 2024 - Toujours pas assez de logements d'ici 2030

Les nouvelles dépenses d’Ottawa pour le logement, annoncées avant le budget, représentent un effort louable d’augmentation…
Un employeur qui perd la carte pour des jeans

Un employeur qui perd la carte pour des jeans

La quarantaine de travailleurs de Shred-It n’ont eu d’autre choix que d’entrer en grève ce matin…
La CSN déçue de la décision de la Cour suprême du Canada

La CSN déçue de la décision de la Cour suprême du Canada

La CSN est déçue de la décision de la Cour suprême du Canada de ne pas…
Vote de grève à l’unanimité chez les Autobus Brissette & Frères

Vote de grève à l’unanimité chez les Autobus Brissette & Frères

Hier soir, lors d’une assemblée générale extraordinaire, les membres du Syndicat des chauffeurs d’autobus de Brissette…
Consultation sur l'avenir de la forêt: les travailleurs et travailleuses doivent être au centre des préoccupations, insistent les organisations syndicales

Consultation sur l'avenir de la forêt: les travailleurs et travailleuses doivent être au centre des préoccupations, insistent les organisations syndicales

Alors que se tient aujourd’hui la Rencontre nationale des partenaires sur l’avenir de la forêt, les…
Pénurie de travailleurs sylvicoles : la solution est à portée de mains

Pénurie de travailleurs sylvicoles : la solution est à portée de mains

À l’aube de la saison des travaux sylvicoles, le Conseil central du Bas-Saint-Laurent, la Fédération de…

Dépôt imminent d’une pétition de 2 000 noms

2023-03-24_SAQ_fermeture_CCQCA

La SAQ doit revenir sur sa décision de fermer sa succursale de Plaza Laval au cœur de Sainte-Foy

Le Syndicat des employé(e)s de magasins et de bureaux de la SAQ (SEMB-SAQ–CSN) a annoncé le dépôt imminent d’une pétition de 2 000 noms pour dénoncer la fermeture programmée de la succursale de la SAQ du Centre commercial Plaza Laval, au cœur de Sainte-Foy. Accompagné de représentants du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN) et du député de Taschereau, Étienne Grandmont, le syndicat exhorte la SAQ de revenir sur sa décision.

« Lorsque la direction régionale de la SAQ a fait connaitre son intention de fermer sa succursale de Plaza Laval, notre délégué régional s’est immédiatement mis en action », raconte Alexandre Bolduc, vice-président à la mobilisation, à la vie syndicale et à l’information du SEMB-SAQ–CSN, « il a informé la communauté et lancé une pétition citoyenne qui a récolté à ce jour plus de 2 000 noms. » Le syndicat compte d’ailleurs déposer cette pétition au conseil d’administration de la SAQ dans les prochains jours.

Le syndicat s’explique mal cette décision de la SAQ. « Les chiffres que nous avons ne nous semblent pas justifier une fermeture précipitée », explique Alexandre Bolduc, « le chiffre d’affaires de cette succursale était de 3 300 000 $ l’an dernier, malgré les circonstances particulières que nous avons vécues à cause de la pandémie. On est loin d’un commerce en difficulté ! » Cette succursale de la SAQ est ouverte depuis plus de 30 ans, c’est l’un des plus vieux commerces du coin, ce serait une erreur de la fermer. De plus, le syndicat souligne que la SQDC, une société sœur de la SAQ, vient tout juste d’ouvrir une succursale au même endroit il y a environ deux ans, ce qui n’est pas très cohérent.

Pour François Proulx-Duperré, secrétaire général du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN), la SAQ a des responsabilités particulières à titre de société d’État et de monopole public. « La SAQ se doit d’offrir un certain niveau de service à la population sur l’ensemble du territoire », estime François Proulx-Duperré, « le quartier est vieillissant, c’est important de garder des services de proximité, ce n’est pas vrai que tout le monde peut faire le virage vers le commerce électronique ou se déplacer toujours plus loin pour faire ses emplettes. »

Même si la fermeture est programmée pour le 25 mars, les organisations syndicales estiment qu’il est encore temps d’agir. « Nous avions vécu un scénario similaire en 2016 avec la succursale Campanile dont on avait annoncé la fermeture », rappelle François Proulx-Duperré, « la levée de boucliers syndicale et citoyenne avait fait reculer la SAQ et c’est ce que nous avons l’intention de faire à nouveau. »

Appui politique
Étienne Grandmont, député de Taschereau et porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de développement économique régional, s’élève également contre la fermeture annoncée. « À l’heure où l’on veut encourager les transports actifs, la vitalité commerciale locale et le vivre ensemble, fermer la SAQ est une très mauvaise idée », estime le député, « les artères commerciales et les petits centres d’achats comme Plaza Laval jouent ce rôle dans des communautés comme le Plateau de Sainte-Foy, un secteur qui se renouvelle et qui se densifie. Fermer la SAQ, qui attire de nombreux clients et clientes, viendrait miner tous les efforts qui sont actuellement déployés pour dynamiser le Plateau. »

Le député de Taschereau s’est engagé à porter la voix des opposantes et des opposants à la décision de la SAQ. « Plus de 2 000 citoyennes et citoyens ont signé la pétition, c’est énorme pour un enjeu local comme ça », estime-t-il, « ces gens-là ont le droit d’être entendus. » Le député compte faire les représentations politiques nécessaires pour tenter de faire renverser la décision.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

À LA UNE

Le Point syndical  automne 2023