Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le gouvernement doit réellement s’attaquer au racisme systémique au Québec

Du même SUJET

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Le gouvernement doit prendre ses responsabilités

Le gouvernement doit prendre ses responsabilités

Aujourd’hui et demain, dans plusieurs régions du Québec, des conductrices et des conducteurs de véhicules scolaires…
Les membres du Syndicat des employés de Fonderie Saguenay ltée obtiennent un règlement!

Les membres du Syndicat des employés de Fonderie Saguenay ltée obtiennent un règlement!

Les membres du Syndicat des employés de Fonderie Saguenay ltée se sont réunis en assemblée générale…
Sprint de négociation chez les sages-femmes

Sprint de négociation chez les sages-femmes

Le groupe de militantes s’est réuni devant l’hôtel Quality Suites où se déroulaient les négociations avec…
Un congrès tout en solidarité pour le Conseil central du Saguenay Lac-Saint-Jean–CSN

Un congrès tout en solidarité pour le Conseil central du Saguenay Lac-Saint-Jean–CSN

Les congressistes présents ont pu échanger sur de nombreux enjeux touchant le monde du travail :…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination

2017-12-05_discrimination_CSN

Le gouvernement doit réellement s’attaquer au racisme systémique au Québec

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) a souligné la nécessité de reconnaître l’existence du racisme systémique au Québec lors de son passage au Forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination. Bien que ce racisme puisse souvent se manifester de manière inconsciente, le refus du gouvernement de tenir une consultation indépendante sur ces enjeux limite d’emblée l’ampleur et la portée de ce qui se dégagera lors du forum. Rappelons que la CSN s’est jointe en août 2016 aux organisations réclamant la tenue d’une commission d’enquête sur le racisme systémique.

En limitant les débats du forum aux questions de l’emploi, de la formation et de la francisation, le gouvernement de Philippe Couillard évacue trop de sujets d’importance de la discussion. « Trop de sphères de la société sont absentes de la réflexion du forum », dénonce Véronique De Sève, vice-présidente de la CSN et responsable politique des questions des relations interculturelles. « L’analyse de la discrimination systémique doit inclure des questions sur notre système d’éducation, notre réseau de la santé et des services sociaux, le logement, la sécurité publique et la culture. La vision utilitaire de l’immigration proposée par le gouvernement est fort réductrice. Les Québécoises et les Québécois issus de l’immigration méritent davantage que d’être perçus comme de la main-d’œuvre existant uniquement pour satisfaire les besoins des employeurs. »

Regarder le Forum en direct

Des pistes de solutions

Parmi les solutions proposées par la CSN lors du forum, notons la révision profonde de la reconnaissance des compétences des nouveaux arrivants, des procédures de recrutement et d’embauche inclusives, l’élimination de pratiques de ressources humaines non adaptées à la diversité culturelle et une bonification des mesures de francisation pour les personnes issues de l’immigration.

« En tant que société d’accueil, nous avons l’obligation de contrer les obstacles systémiques que rencontrent les personnes immigrantes et les personnes racisées. Nous devons tout mettre en œuvre pour enrayer ce phénomène », conclut Véronique De Sève. 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket