Le ministre Maxime Bernier complètement déconnecté de la réalité des chômeurs

Articles récents

Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les travailleuses et les travailleurs représentés par la Fédération de la santé et des services sociaux…
Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Une entente de principe est intervenue tard hier soir entre le Syndicat des chargées et chargés…
Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

À la suite de la consultation des 61 assemblées générales représentant l’ensemble des profs du réseau collégial,…
Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Réunis devant l’Assemblée nationale lors d’une manifestation sur l’heure du midi, la Confédération des syndicats nationaux…
La FNCC et la CSN mettent de l’avant cinq mesures pour contrer la crise de l’information

La FNCC et la CSN mettent de l’avant cinq mesures pour contrer la crise de l’information

Devant l’ampleur de la crise qui secoue le secteur des médias d’information, les différents paliers de…
Agents de la paix des services correctionnels du Qc : le ministre Bonnardel doit agir et ça presse

Agents de la paix des services correctionnels du Qc : le ministre Bonnardel doit agir et ça presse

Les différents évènements violents des derniers jours visant des agents de la paix des services correctionnels…

Le ministre Maxime Bernier complètement déconnecté de la réalité des chômeurs

Le ministre fédéral de la Petite entreprise, du Tourisme et de l’Agriculture, Maxime Bernier, fait preuve d’une insensibilité inqualifiable envers les gens qui perdent leur emploi et d’une incompréhension tout à fait navrante du fonctionnement de l’économie des régions.

« Prétendre que si les gens ne font pas de recherche active d’emploi, c’est parce qu’ils sont en Floride ou à Cuba, c’est démontrer un mépris, voire une arrogance incroyable envers des personnes qui traversent une période plus difficile et qui habitent une région où les emplois se font rares durant certaines saisons de l’année », souligne le vice-président de la CSN, Jean Lacharité.

Pour lui, Maxime Bernier est complètement déconnecté de la dynamique néfaste dans laquelle les travailleuses et les travailleurs en région sont entraînés en raison de la réforme. « En étant obligés d’accepter un emploi à 70 % de leur salaire ou à 100 km de leur demeure, certains chômeurs accepteront un poste et ne retourneront pas vers le travail saisonnier qu’ils occupaient. Ce sont des secteurs entiers de l’économie qui sont mis à mal, mais ça, le ministre n’en a cure », se désespère Jean Lacharité.

Le vice-président de la CSN ajoute que Maxime Bernier entretient un stéréotype tout à fait infondé du chômeur paresseux qui vit aux crochets de la société tandis que ses concitoyens se lèvent chaque matin pour gagner leur vie et payer leurs impôts. « Le chômeur a cotisé à l’assurance-emploi quand il travaillait et a donc acquis des droits, limités dans le temps. Il est un salarié-e potentiel qui, dans la majorité des cas, a fait les frais de la précarisation du travail, du manque d’emploi ou de la façon dont sont structurés certains secteurs de l’économie. Il est inconcevable de rejeter sur lui la responsabilité de son statut de chômeur », a conclu Jean Lacharité.

La CSN est composée de près de 2000 syndicats et regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

À LA UNE

Le Point syndical  automne 2023