Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le STT de la municipalité de Bonaventure–CSN signe sa première convention collective

Du même SUJET

Les sages-femmes adoptent une entente collective de quatre ans

Les sages-femmes adoptent une entente collective de quatre ans

Les membres du Regroupement Les sages-femmes du Québec ont entériné mercredi l’accord de principe intervenu le…
Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Les membres du Syndicat des travailleurs de la Scierie de Petit Paris–CSN se sont réunis en…
« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

Bien qu’elles accueillent favorablement l’annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de…
La dernière offre patronale rejetée massivement

La dernière offre patronale rejetée massivement

Réunis en assemblée générale ce dimanche, les travailleuses et les travailleurs de Rolls-Royce Canada (RRC) ont…
Un nouveau syndicat découvre la « manière CSN »

Un nouveau syndicat découvre la « manière CSN »

Nouvellement syndiqués à la CSN, les membres de l’Union des travailleuses et travailleurs de Locweld–CSN étaient…
Les employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges font la grève

Les employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges font la grève

Le Syndicat des employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges–CSN a exercé son droit de grève ce…

Négociation

2022-03-25_Mun_Bonaventure_CCGIM

Le STT de la municipalité de Bonaventure–CSN signe sa première convention collective

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la municipalité de Bonaventure peuvent enfin pousser un soupir de soulagement ! La première convention collective a enfin été signée hier, après plusieurs années d’impasse.

L’objectif premier de la syndicalisation en avril 2019 était d’obtenir le respect et cette première convention permettra d’avoir les outils pour l’imposer. De plus, les syndiqué-es peuvent se féliciter d’avoir amélioré leurs conditions salariales et leurs conditions de travail en général.

Rappelons que face à l’impasse, les parties ont dû avoir recours, pendant plusieurs mois et jusqu’à la toute fin, à un médiateur nommé par le ministère du Travail. Le syndicat s’était également doté d’un mandat de grève unanime. La grève n’a finalement pas été exercée, mais le niveau de mobilisation des membres a certainement permis un déblocage à la table de négociation.

« Cette négociation ne s’est pas faite sans heurts et les syndiqué-es ont démontré beaucoup de solidarité et de courage. Ils méritent le plus grand respect », affirme Serge St-Pierre, président du Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine–CSN.

Cette première convention collective sera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2026.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket