Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le syndicat de l’administration régionale Kativik a une nouvelle convention collective

Du même SUJET

UQAM : les membres du SPPEUQAM–CSN acceptent le règlement du conciliateur

UQAM : les membres du SPPEUQAM–CSN acceptent le règlement du conciliateur

Réunis en assemblée générale jeudi, les membres du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM…
Le syndicat d’Olymel Princeville s’entend avec son employeur

Le syndicat d’Olymel Princeville s’entend avec son employeur

Le Syndicat des employé-es d’Olymel Princeville–CSN vient tout juste d’accepter à 93 % une prolongation de sa…
Une nouvelle convention collective pour les salarié-es du DoubleTree

Une nouvelle convention collective pour les salarié-es du DoubleTree

Après cinq mois de grève, les 150 travailleuses et travailleurs de l’hôtel DoubleTree par Hilton, situé…
Heureux règlement chez BDI Transport à Amos

Heureux règlement chez BDI Transport à Amos

Les travailleuses et travailleurs de BDI Transport à Amos en Abitibi se réjouissent de la conclusion…
Les syndiqué-es de la CSN du secteur des CPE entérinent l’entente de principe à 93 %

Les syndiqué-es de la CSN du secteur des CPE entérinent l’entente de principe à 93 %

Dans le cadre de dizaines d’assemblées générales ayant eu lieu entre le 9 et le 11 décembre,…
Nouvelle convention collective au Delta de Sherbrooke

Nouvelle convention collective au Delta de Sherbrooke

La Fédération du commerce (FC–CSN) annonce la conclusion d’une dixième entente dans le secteur de l’hôtellerie.…

Négociations

Les comités de négociation syndical et patronal.
Les comités de négociation syndical et patronal.

Le syndicat de l’administration régionale Kativik a une nouvelle convention collective

Le Syndicat des employé-es de l’administration régionale Kativik (SEARK) a une nouvelle convention collective. Il y a eu une entente de principe en avril dernier, mais depuis, la partie patronale tentait de revenir sur cette entente négociée de bonne foi. L’ARK a finalement entendu raison et a décidé d’honorer l’entente d’avril.

Le syndicat, affilié à la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN), se dit très satisfait des gains obtenus pour les membres.

« Nos membres ont été mobilisés du début à la fin et nous avons démontré une belle solidarité tout au long du processus. L’ARK a reculé sur l’ensemble de ses demandes qui étaient non négociables pour nous et nous avons obtenu des augmentations salariales de 2,5 % sur trois ans et de 2 % la dernière année de la convention, ce qui est plus que respectable. Nous avons également obtenu une rétroactivité pour nos membres et l’indexation des indemnités quotidiennes », explique Victor Mesher, président du SEARK.

Demande exagérée et inattendue

Après avoir accepté les termes d’une entente de principe en avril, l’ARK avait demandé qu’on retire de la convention collective une lettre d’entente qui permettait d’attirer et de retenir une main-d’œuvre qualifiée au sein de l’organisation. Le retrait de cette mesure aurait coûté aux membres de 5000 $ à 10 000 $ annuellement en pertes salariales. Heureusement, cette demande a été abandonnée par l’ARK dans les derniers jours.

« Une fois cette situation clarifiée, le climat est devenu beaucoup plus sain et cordial à la table de négociation, permettant de ficeler les derniers détails de l’entente. Les membres sont comblés et très satisfaits, c’est un dénouement heureux non seulement pour nous, mais aussi pour l’ensemble des communautés du Nunavik qui vont pouvoir bénéficier de nos bons et loyaux services. Nous souhaitons maintenant développer une meilleure collaboration avec l’employeur et nous assurer d’avoir des relations de travail saines et cordiales », conclut M. Mesher.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket