Le Syndicat des travailleurs pompiers de Shawinigan (CSN) renouvelle leur convention collective

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

Le vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr, rencontrait ce matin des représentantes des Médecins québécois pour…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Le gouvernement de la CAQ prépare une profonde transformation en santé et services sociaux. L’actualité nous…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…

Le Syndicat des travailleurs pompiers de Shawinigan (CSN) renouvelle leur convention collective

Réunis en assemblée générale, les membres du Syndicat des travailleurs pompiers de Shawinigan, affilié à la FEESP-CSN, se sont prononcés à 71,4 % en faveur des termes de leur nouvelle convention collective échue depuis le 31 décembre 2008. D’une durée de 5 ans, soit du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2013, le nouveau contrat de travail prévoit des augmentations salariales de 2 % en 2011, de 2,5 % en 2012 et 2013. Pour la période qui précède la ratification de l’entente, une rétroactivité salariale totalisant 2 % sera versée. À cela il faut ajouter une prime de disponibilité pour les travailleurs à temps complet équivalent à 1 $ l’heure lorsque les travailleurs effectuent de la garde externe. Au même titre que les pompiers réguliers, les pompiers à temps partiel pourront dorénavant participer au REER collectif et ainsi bénéficier de la contribution substantielle de l’employeur.

De nombreuses clauses normatives permettant d’augmenter de façon significative les heures disponibles pour les pompiers à temps partiel feront dorénavant partie du contrat de travail. L’inclusion à la convention collective de la clause de protection du revenu lors de maladie ou d’accident non professionnel a aussi été convenue. Les salariés-es enregistrent également des gains au chapitre de l’assurance collective, des congés, des droits syndicaux, de la protection de l’emploi et obtiennent aussi le droit à une allocation de repas. « Le chemin qui nous a menés à la conclusion de cette entente été long et ardu. L’intervention d’un tiers qui a porté le chapeau d’arbitre et par la suite de conciliateur, à la demande des partis, a permis de trouver un terrain d’entente. Nous avons atteint la majorité de nos objectifs de négociation, et cela, grâce à la solidarité des membres. Nous avons raison d’être fiers des résultats de la négociation ». de déclarer Luc Drolet, président du syndicat. Au total, les gains obtenus totalisent plus de 17,4 % de la masse salariale actuelle.

Le Syndicat des travailleurs pompiers de Shawinigan est affilié à la FEESP-CSN et au Conseil Central du Cœur du Québec (CCCQ-CSN)

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket