Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les agents correctionnels lancent une campagne pour contrer les attaques antisyndicales des conservateurs

Du même SUJET

Sprint de négociation chez les sages-femmes

Sprint de négociation chez les sages-femmes

Le groupe de militantes s’est réuni devant l’hôtel Quality Suites où se déroulaient les négociations avec…
Un congrès tout en solidarité pour le Conseil central du Saguenay Lac-Saint-Jean–CSN

Un congrès tout en solidarité pour le Conseil central du Saguenay Lac-Saint-Jean–CSN

Les congressistes présents ont pu échanger sur de nombreux enjeux touchant le monde du travail :…
Les cols bleus d’Archibald choisissent la CSN

Les cols bleus d’Archibald choisissent la CSN

Le certificat d’accréditation vise « toutes et tous les salarié-es au sens du Code du travail en…
Santé et services sociaux : il est inadmissible de perdre son revenu en raison de la COVID-19

Santé et services sociaux : il est inadmissible de perdre son revenu en raison de la COVID-19

Les organisations syndicales du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) dénoncent vigoureusement la…
IKEA : le magasin de Montréal devra se passer de ses employé-es

IKEA : le magasin de Montréal devra se passer de ses employé-es

Réunis en assemblée générale spéciale vendredi soir, les membres du syndicat ont voté à 97 % pour…
Il est temps que la négociation débloque à la CDPDJ

Il est temps que la négociation débloque à la CDPDJ

Sans convention depuis plus d’un an, les employé-es de la CDPDJ demandent au Conseil du trésor…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

« Attention : Danger » à Ottawa-Ouest – Nepean

Les agents correctionnels lancent une campagne pour contrer les attaques antisyndicales des conservateurs

Ottawa, le 30 septembre 2014 — Cet après-midi, les agents correctionnels syndiqués entament leur action contre les attaques antisyndicales du gouvernement conservateur en s’adressant directement aux électeurs de la circonscription fédérale d’Ottawa-Ouest – Nepean.

Environ 200 membres du Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN) feront du porte-à-porte dans la circonscription pour parler de réalités qui réfutent les déclarations inexactes du gouvernement Harper au sujet du rôle des syndicats au Canada. Cette action, surnommée « Attention : Danger », est la première de nombreuses campagnes de sensibilisation ciblées qu’UCCO-SACC-CSN entend mener au cours des prochains mois.

Après une série de lois qui affaiblissent les droits syndicaux pour les travailleurs en vertu du Code canadien du travail et un certain nombre de résolutions politiques adoptées au dernier congrès du Parti conservateur, qui détruiraient essentiellement le mouvement syndical, Kevin Grabowsky, président national d’UCCO-SACC-CSN, déclare qu’il est temps pour les agents correctionnels de se mobiliser.

« Nous avons atteint un point de non-retour avec ce gouvernement, a déclaré M. Grabowsky. C’est pourquoi nous nous adressons directement à la population pour lui expliquer qu’en s’attaquant aux syndicats, Harper s’en prend à tous les Canadiens. »

Les agents correctionnels fédéraux diront également aux résidents que beaucoup des moyens utilisés pour protéger les Canadiens ont été obtenus grâce aux efforts des syndicats, et que cela aurait probablement été impossible avec les lois que les conservateurs ont mis en place ou envisagent d’adopter.

Les récentes modifications apportées au Code canadien du travail contenues dans le projet de loi omnibus C-4 de mise en œuvre du budget, par exemple, changent la définition de danger dans le lieu de travail. Les agents correctionnels sont directement visés par ce changement, car l’ancienne définition était cruciale pour rendre leur milieu de travail plus sûr et sécuritaire.

« Les syndicats sont essentiels à la société canadienne. En travaillant ensemble, les syndiqué-es ont gagné un grand nombre des avantages que tous les Canadiens tiennent pour acquis aujourd’hui : la semaine de 40 heures, les protections en matière de santé et de sécurité, les vacances, la rémunération des heures supplémentaires, et ainsi de suite », a déclaré M. Grabowsky.

« Tous les Canadiens devraient se demander s’ils veulent d’une société qui n’accorde pas un semblant de respect aux travailleuses et aux travailleurs, poursuit-il. C’est pourquoi nous disons aux gens “Attention : Danger”. C’est ce qui nous attend si nous laissons les conservateurs implanter leur programme antisyndical. »

 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket