Consultations prébudgétaires

16 février 2015

Les centrales syndicales exigent de réelles actions concertées pour favoriser la relance

Au sortir des consultations prébudgétaires menées par le gouvernement de Philippe Couillard, la CSD, la CSN, la CSQ et la FTQ exigent que le gouvernement entreprenne des actions concrètes et concertées afin d'assurer la relance économique de la province. Alors qu'il sabote les forums de développement dans les régions, le gouvernement ne peut se contenter de quelques annonces cosmétiques.

Au sortir des consultations prébudgétaires menées par le gouvernement de Philippe Couillard, la CSD, la CSN, la CSQ et la FTQ exigent que le gouvernement entreprenne des actions concrètes et concertées afin d’assurer la relance économique de la province. Alors qu’il sabote les forums de développement dans les régions, le gouvernement ne peut se contenter de quelques annonces cosmétiques.

Les quatre centrales syndicales du Québec demandent au gouvernement libéral de lancer un vaste dialogue avec les différents acteurs de la société, notamment les organisations syndicales, patronales, féministes, communautaires et environnementales, afin de proposer des changements constructifs pour assurer un développement économique durable.

En plus de permettre d’échanger sur les initiatives prometteuses en termes de création d’emplois, ce grand rendez-vous serait aussi l’occasion de discuter d’une vision commune de la gouvernance locale du développement. La stratégie du gouvernement ne peut s’échafauder uniquement sur un plan d’investissement dans les infrastructures, mais doit également maintenir et bonifier le financement des organismes de développement économique local et régional.

D’autre part, le gouvernement doit reconnaître l’apport des services publics au développement économique de l’ensemble du territoire. En plus de participer à la vitalité des milieux, les services publics sont essentiels pour appuyer l’activité économique. Un financement équitable et progressif des missions de l’État contribue au développement tant social qu‘économique.

Alors que le gouvernement Couillard adopte des mesures d’austérité pour l’atteinte du déficit zéro et le remboursement de la dette, il semble oublier les raisons pour lesquelles les Québécoises et les Québécois l’ont récemment élu : stimuler la croissance économique et la création d’emplois de qualité. Pour la CSD, la CSN, la CSQ et la FTQ, le gouvernement a l’obligation d’agir pour retrouver le chemin de la croissance économique durable et la mise sur pied d’un vaste dialogue social, tant sur une base nationale que régionale, est le premier pas à franchir pour y arriver.

← Précédent Les sylviculteurs veulent en finir avec des conditions de travail d'un autre siècle 16 février 2015
Suivant → UQAM : la communauté universitaire dit Non aux compressions annoncées 17 février 2015
Partager
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Pour information
Andrée Corriveau (CSD) : 514 561-8227
Noémi Desrochers (CSN) : 514 216-1825 Christine Marceau (CSQ) : 514 235-5082 Jean Laverdière (FTQ) : 514 893-7809

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/les-centrales-syndicales-exigent-de-reelles-actions-concertees-pour-favoriser-la-relance/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.