Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les libraires de Raffin acceptent la recommandation faite par le conciliateur

Du même SUJET

Les avocats et avocates de l’aide juridique en grève mardi prochain

Les avocats et avocates de l’aide juridique en grève mardi prochain

Sans nouvelles du Conseil du trésor depuis l’obtention de leurs mandats de grève, les syndicats des…
Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Laissé pour compte dans les règlements intervenus au cours des dernières années, le personnel de bureau…
Les syndiqué-es de Bridor en lock-out depuis bientôt un mois

Les syndiqué-es de Bridor en lock-out depuis bientôt un mois

Les 316 travailleuses et travailleurs de Bridor souligneront, le mercredi 25 mai prochain, leur premier mois…
Le Syndicat des employés de l'Abattoir de Berthierville–CSN adopte à 83,5 % un nouveau contrat de travail

Le Syndicat des employés de l'Abattoir de Berthierville–CSN adopte à 83,5 % un nouveau contrat de travail

Le dimanche 15 mai 2022, les travailleuses et travailleurs de l’Abattoir Olymel de Berthierville ont voté…
Les animatrices et animateurs en francisation du Cégep de l’Outaouais choisissent la CSN

Les animatrices et animateurs en francisation du Cégep de l’Outaouais choisissent la CSN

Comme les animatrices et animateurs en francisation du Cégep de Saint-Laurent et du Collège de Bois-de-Boulogne,…
Novago met ses quincailleries locales (BMR) en danger

Novago met ses quincailleries locales (BMR) en danger

Après plus de six mois de grève à la coopérative Novago de Joliette, c’est maintenant la…

Fin de la grève à la Librairie Raffin de la Plaza Saint-Hubert

Raffin

Les libraires de Raffin acceptent la recommandation faite par le conciliateur

C’est dans une proportion de 100% que les membres du Syndicat des employé-es de la Librairie Raffin Plaza St-Hubert–CSN ont accepté, jeudi, la recommandation faite par le conciliateur. « Nous avons enregistré des gains pour enfin nous éloigner du salaire minimum et pour obtenir reconnaissance de l’expertise et de la formation des libraires. De plus, nous avons réussi à avoir une meilleure répartition des heures pour les employé-es à temps partiel, ce qui devrait stabiliser la main-d’œuvre au bénéfice de tous », se réjouit Frédérique Saint-Julien Desrochers, porte-parole du syndicat.

Le retour au travail s’effectuera ce vendredi 20 novembre, à temps pour la période des Fêtes. « Nous sommes heureux de retourner en succursale pour suggérer des lectures à nos clients, à l’approche des vacances de Noël, une période très achalandée chez les libraires indépendants. Durant les semaines de conflit, c’est ce lien privilégié avec notre clientèle qui nous a le plus manqué. », ajoute Frédérique Saint-Julien Desrochers.

Heureusement, les lecteurs ont su témoigner leur appui aux libraires en grève. Plusieurs autrices et auteurs de même que des maisons d’édition ont aussi pris position en faveur des employé-es. « Nous avons également constaté un appui d’autres syndicats de la CSN et même de l’extérieur du mouvement. Nous en profitons pour les remercier chaleureusement. Lorsque les luttes sont ardues, la solidarité est d’autant plus importante », souligne Dominique Daigneault, présidente du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM–CSN).

« La grève est l’ultime recours pour permettre des avancées. Je tiens à saluer le courage, la combativité et la solidarité exemplaire des libraires de Raffin qui ont su parler d’une seule voix et ont su garder le cap pendant ce conflit. Leur détermination a fait la différence. » salue, de son côté, David Bergeron-Cyr, président de la Fédération du Commerce (FC–CSN).

 La recommandation faite par le conciliateur prévoit un contrat de travail de trois ans, qui se termine en mai 2022.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket