Négociation

19 septembre 2019

Les meilleurs travailleurs cherchent le meilleur employeur !

On se serait attendu à une meilleure progression des négociations, puisqu’une convention collective existe déjà du côté de l’usine de production. Malheureusement, l’employeur a décidé de réécrire à son avantage une bonne partie de la convention et n’est pas très transparent quant à ses intentions jusqu’à présent

Après une dizaine de rencontres de négociation, les syndiqués du département expédition/réception du Syndicat des travailleuses et travailleurs Viandes du Breton (CSN) lancent un avis de recherche afin de trouver le meilleur employeur à Rivière-du-Loup.

Syndiqués depuis le 26 octobre 2018, les travailleuses et travailleurs n’ont toujours pas réussi à conclure une première convention collective avec leur employeur, Les Viandes du Breton inc.  « On se serait attendu à une meilleure progression des négociations, puisqu’une convention collective existe déjà du côté de l’usine de production. Malheureusement, l’employeur a décidé de réécrire à son avantage une bonne partie de la convention et n’est pas très transparent quant à ses intentions jusqu’à présent », de déclarer le président du syndicat, Joël Dubé.

 Un vote significatif

Réunis en assemblée générale samedi dernier, les personnes salariées ont voté, à l’unanimité, d’enclencher des moyens de pression au moment opportun. « On est un peu tanné que l’employeur cherche à faire des gains et tente de diminuer nos conditions parce qu’on s’est syndiqué », de lancer un travailleur juste avant le vote.

Un avis de recherche justifié

Pour un employeur qui se targue d’avoir les meilleurs travailleurs et en pleine pénurie de main-d’œuvre où il est obligé d’embaucher des travailleurs étrangers, le syndicat lance un avis de recherche pour identifier le « meilleur employeur » de Rivière-du-Loup et espère pouvoir rapidement identifier Les Viandes du Breton inc. comme étant le récipiendaire de cette recherche.

Dans les prochaines semaines la grande question sera donc : « Les meilleures conditions sont-elles chez du Breton »?

Les principaux points en litige sont :

  • Les horaires de travail et le temps supplémentaire, la sous-traitance, les mouvements de personnel (affichage et attribution des postes), le régime de retraite et la retraite progressive, la liberté d’action syndicale, les pauses, la rémunération lors des congés et finalement, les salaires et les primes.

La réponse patronale sera donc cruciale pour le maintien ou non de la paix industrielle.

Le syndicat est affilié au Conseil central du Bas-Saint-Laurent (CSN) qui regroupe plus de 8 500 membres des secteurs, public et privé, répartis au sein de 96 syndicats. Il est aussi affilié à la Fédération du commerce-CSN qui compte près de 30 000 membres, regroupés au sein de 330 syndicats.

← Précédent 50 ans à faire école par nos luttes 18 septembre 2019
Suivant → La CSN-Construction salue un sommet qui redonne ses lettres de noblesse au transport ferroviaire 19 septembre 2019
Partager
Dossiers
Région
  • Bas-Saint-Laurent
Source
Conseil central du Bas-Saint-Laurent (CCBSL–CSN)
Pour information
Yves Lévesque
Conseiller syndical
418 723-7883

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/les-meilleurs-travailleurs-cherchent-le-meilleur-employeur/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.