Analyse de la CSN sur le financement en santé et services sociaux

Les professionnel-les particulièrement touchés par les coupes budgétaires

19 février 2017

L’analyse menée par la CSN en vient à la conclusion qu’en raison de leur sous-financement les établissements de santé et services sociaux devront retrancher plus de 193 millions de dollars dans le financement de secteurs d’activité où œuvrent des professionnel-les, techniciennes et techniciens, au cours de l’année 2016-2017 seulement.
Partager
Région
  • L'ensemble du Québec
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)

L’analyse des budgets des établissements du réseau de la santé et des services sociaux, menée par la Confédération des syndicats nationaux (CSN), démontre que les secteurs d’activité dans lesquels travaillent plus particulièrement les techniciennes, techniciens et professionnel-les sont durement touchés par les coupes budgétaires.

Des coupes budgétaires qui nuisent aux professionnels et techniciens
L’analyse menée par la CSN en vient à la conclusion qu’en raison de leur sous-financement les établissements de santé et services sociaux devront retrancher plus de 193 millions de dollars dans le financement de secteurs d’activité où œuvrent des professionnel-les, techniciennes et techniciens, au cours de l’année 2016-2017 seulement. Pour la CSN, ces coupes dans les budgets du personnel qui donne des services à la population au quotidien sont la démonstration de l’impact des mesures d’austérité libérale.

« Nous dénonçons depuis plusieurs années le sous-financement du réseau, les travailleurs nous rapportent plusieurs diminutions ou coupures dans les services publics. Le ministre Barrette a bien beau continuer de prétendre qu’il n’y a pas de coupes budgétaires, ce sont pourtant les budgets des établissements qui démontrent le contraire. Il semble que le ministre soit un adepte des faits alternatifs. La démonstration est pourtant frappante! Et elle permet de mieux comprendre la détresse des professionnel-les et technicien-nes qui témoignent de plus en plus des difficultés à donner les services à la population », explique Mélissa Gaouette, vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN).

« La CSN dénonce ces coupes budgétaires qui nuisent à la prestation des services donnés par les professionnels et les techniciens partout au Québec. Le sous-financement a des conséquences tragiques pour les usagères et usagers. Il est grand temps que le gouvernement cesse son œuvre de saccage de notre réseau public et réinvestisse massivement pour rétablir le financement des établissements. Le prochain budget doit être un rendez-vous à ne pas manquer si on veut sauver notre réseau », poursuit Ginette Langlois, présidente de la Fédération des professionnèles (FP-CSN).

Prévention – santé publique -14 716 076 $
Jeunes – jeunes en difficulté -20 732 712 $
Santé mentale -44 696 318 $
Services de réadaptation (divers) -26 869 169 $
Ergothérapie et physiothérapie à domicile -2 798 512 $
Laboratoires de biologie médicale -23 146 606 $
Services psychosociaux -9 933 379 $
Audiologie et orthophonie -723 500 $
Physiothérapie -3 401 879 $
Ergothérapie -2 495 856 $
Dépendance -1 589 844 $
Déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme -21 876 494 $
Déficience physique -817 972 $
Médecine nucléaire et TEP -2 121 988 $
Imagerie médicale -17 738 324 $
 TOTAL -193 658 629 $
← Précédent Le prochain budget Leitão doit prévoir un réinvestissement dans la formation et l’éducation 17 février 2017
Suivant → Des coupes qui touchent directement les professionnel-les en soins 20 février 2017

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/les-professionnel-les-particulierement-touches-par-les-coupes-budgetaires/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.