Séance du conseil d'administration du CSSS des Îles-de-la-Madeleine

17 décembre 2013

Les syndicats déposent une pétition pour dénoncer les compressions budgétaires et réclamer la démission du président du C.A.

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) dénonce depuis plusieurs mois les compressions budgétaires au CSSS des Îles-de-la-Madeleine et les impacts qu'elles entraînent sur les travailleuses et travailleurs et sur les services.

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) dénonce depuis plusieurs mois les compressions budgétaires au CSSS des Îles-de-la-Madeleine et les impacts qu’elles entraînent sur les travailleuses et travailleurs et sur les services. Les syndicats FSSS profiteront de la tenue de la séance du conseil d’administration du CSSS pour déposer une pétition de plus 2000 signatures dénonçant ces compressions et réclamant la démission du président du C.A.

La FSSS poursuit ses interventions pour dénoncer les compressions au CSSS des Îles. Le personnel qui travaille à l’unité multiclientèle déposera notamment une lettre adressée aux membres du C.A pour leur expliquer leurs préoccupations quant à la réorganisation du travail. Ces travailleuses et travailleurs sont à bout de souffle et ne peuvent continuer de vivre dans l’insécurité et l’instabilité quant aux changements que souhaite faire la direction. De plus, les syndicats sont toujours en attente des résultats du sondage portant sur le climat de travail réalisé par l’employeur. Les syndicats de la FSSS profiteront de la tenue de la séance du C.A. pour déposer une pétition contenant plus de 2 000 signatures. Cette pétition dénonce les compressions budgétaires et réclame la démission du président du C.A. du CSSS.

Le vice-président régional de la FSSS–CSN, Guy Grenier, interpelle les membres du C.A et du comité de direction afin qu’ils se prononcent publiquement sur les compressions budgétaires. « Pourquoi est-ce que ce sont toujours les syndicats qui ont la tâche de défendre les services publics et le financement adéquat du réseau de la santé et des services sociaux? Les membres du C.A ont pourtant une responsabilité à l’égard du bien-être de la population et devraient se faire entendre auprès des autorités compétentes. Les réponses fournies par le comité de direction suite aux débats entourant le plan de redressement budgétaire sont toujours les mêmes : ce sont des coupures exigées par l’Agence et on doit s’y conformer. Il est grand temps que le comité de direction et le C.A se prononcent publiquement contre la baisse du financement imposée par le ministère de la Santé et des Services sociaux. »

À propos de la FSSS-CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) compte plus de 125 000 membres dans les secteurs privé et public. La FSSS–CSN est la plus grande organisation syndicale du secteur de la santé et des services sociaux.

← Précédent Les paramédics CSN vont enclencher des moyens de pression pour réclamer plus de ressources 17 décembre 2013
Suivant → Un plan irréaliste selon les syndicats 17 décembre 2013
Partager
Région
  • Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Source
Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)
Pour information
Guy Grenier
Vice-président régional de la FSSS-CSN 418 689-2299

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/les-syndicats-deposent-une-petition-pour-denoncer-les-compressions-budgetaires-et-reclamer-la-demission-du-president-du-c-a/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.