Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les syndiqué-es de Colabor acceptent l’entente à 97 %

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Les travailleuses et travailleurs du Groupe Vétéri Médic–CSN acceptent l’entente de principe à 93 %

Les travailleuses et travailleurs du Groupe Vétéri Médic–CSN acceptent l’entente de principe à 93 %

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs du Groupe Vétéri Médic–CSN ont accepté la récente…
Les syndiqué-es de Viandes du Breton acceptent l’entente à 62 %

Les syndiqué-es de Viandes du Breton acceptent l’entente à 62 %

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs de Viandes du Breton–CSN, section expédition et réception,…
« Ils ont tenu bon et l’histoire leur a donné raison »

« Ils ont tenu bon et l’histoire leur a donné raison »

Les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des produits Bridor–CSN ont entériné vendredi l’entente…
Équité salariale : plusieurs milliers de dollars pour les préposé-es en retraitement des dispositifs médicaux

Équité salariale : plusieurs milliers de dollars pour les préposé-es en retraitement des dispositifs médicaux

La FSSS–CSN et la FTQ sont parvenues à obtenir une entente découlant de l’exercice de maintien…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…

Nouvelle convention collective

IMG_2140

Les syndiqué-es de Colabor acceptent l’entente à 97 %

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs de Colabor–CSN de Boucherville ont accepté la récente entente de principe à 97 %, lors d’un vote tenu le 10 juillet en assemblée.

Le syndicat a notamment obtenu une échelle salariale qui passe de 10 à 5 échelons, une augmentation de salaire de 9,5 % la première année, qui se traduit par une hausse de 2,37 $ l’heure pour le sommet de l’échelle. Le tout est rétroactif au 1er janvier 2022.

La convention de cinq ans prévoit aussi des augmentations de 3,25 % en 2023 et en 2024 et une hausse de 2 % à 4 % pour les deux années suivantes en fonction de l’inflation. En tout, on parle donc d’une augmentation qui oscillera entre 21,5 % et 26,3 % au sommet de l’échelle. Le salaire devrait donc s’approcher ou même dépasser les 30 $ l’heure à la fin de la convention. Pour certains membres, en raison de la disparition d’échelons salariaux, l’augmentation sera de plus 30 % dès la première année.

Plusieurs primes sont également bonifiées. Celle de nuit sera augmentée de 0,75 $ de l’heure, la prime de soir de 0,50 $ de l’heure, la prime de responsabilité chariot élévateur de 0,25 $ l’heure, la prime pour le réfrigéré et celle pour le congelé de 0,35 $ l’heure. L’accès au taux double sera par ailleurs facilité après seulement cinq heures supplémentaires effectuées dans une même semaine.

« Le recours à la grève générale a permis de décrocher des gains substantiels chaque année », indique Francis Caron, président du syndicat.

« Un autre bel exemple de ce que peut donner la détermination des membres dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre et d’inflation. Les employeurs doivent maintenant comprendre que de bien rémunérer les travailleuses et travailleurs, c’est un investissement. », a commenté Michel Valiquette, trésorier de la FC-CSN.

Le syndicat a même obtenu le paiement pour un congé férié perdu en raison de la grève.

Rappelons que le 29 juin dernier, les membres du syndicat avaient déclenché une grève de cinq jours, le 28 mai, qui s’est ensuite transformée en grève générale illimitée, le 5 juillet. Il y aura eu une semaine de grève en tout et pour tout.

Colabor est un important grossiste et un distributeur alimentaire qui compte plus de 15 000 clients et qui offre plus de 35 000 produits.

« Nos membres chez Colabor jouent un rôle essentiel pour approvisionner des restaurants et pour distribuer plusieurs produits du Québec. Nous sommes heureux de cette nouvelle entente qui va stabiliser ces emplois », a commenté Annette Herbeuval, présidente du Conseil central de la Montérégie–CSN.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket