Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les travailleuses et travailleurs du Groupe Vétéri Médic–CSN acceptent l’entente de principe à 93 %

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe à l’usine TLD de Sherbrooke

Entente de principe à l’usine TLD de Sherbrooke

Les travailleuses et travailleurs de l’usine TLD de Sherbrooke ont entériné une nouvelle convention collective, après…
Les syndiqué-es de Viandes du Breton acceptent l’entente à 62 %

Les syndiqué-es de Viandes du Breton acceptent l’entente à 62 %

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs de Viandes du Breton–CSN, section expédition et réception,…
Les syndiqué-es de Colabor acceptent l’entente à 97 %

Les syndiqué-es de Colabor acceptent l’entente à 97 %

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs de Colabor–CSN de Boucherville ont accepté la récente…
« Ils ont tenu bon et l’histoire leur a donné raison »

« Ils ont tenu bon et l’histoire leur a donné raison »

Les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des produits Bridor–CSN ont entériné vendredi l’entente…
Équité salariale : plusieurs milliers de dollars pour les préposé-es en retraitement des dispositifs médicaux

Équité salariale : plusieurs milliers de dollars pour les préposé-es en retraitement des dispositifs médicaux

La FSSS–CSN et la FTQ sont parvenues à obtenir une entente découlant de l’exercice de maintien…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…

Une entente de principe acceptée à 93%

2019-12_PS-8_veteri-4_CSN

Les travailleuses et travailleurs du Groupe Vétéri Médic–CSN acceptent l’entente de principe à 93 %

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs du Groupe Vétéri Médic–CSN ont accepté la récente entente de principe à 93 % lors d’un vote tenu le 20 juillet en assemblée. Cette nouvelle convention collective prendra fin le 30 juin 2025. Le syndicat a notamment obtenu des hausses salariales de 5 % pour la première année et de 3,5 % pour les années subséquentes.

Le syndicat a aussi obtenu des gains en ce qui a trait à 46 de ses demandes incluant une augmentation des congés de maladie pour l’ensemble des travailleuses et travailleurs et des jours de vacances supplémentaires pour les personnes ayant accumulé de l’ancienneté.

Finalement, les primes de soir, de nuit et de fin de semaine ont été respectivement bonifiées de 1 $, 3 $ et 2,50 $ depuis le début des négociations. Les primes accordées aux techniciennes et techniciens certifiés, pour leur part, passent de 1 $ à 2 $. Elles ont également été augmentées pour les techniciennes et techniciens spécialisés, passant de 3 $ à 4 $.

« Nous pouvons être fiers du travail accompli par notre syndicat de Vétéri Médic. Ce syndicat est une véritable locomotive pour les conditions de travail des collègues des autres cliniques du réseau Vet et Nous !. Comme nous l’avons vu lors de la négociation de notre dernière convention, il y a fort à parier que le reste du groupe bénéficiera de ces gains dans les prochaines semaines », a commenté Danny Roy, président de la Fédération des professionnèles–CSN.

« Le syndicat présent chez Vet et Nous ! est un exemple de l’influence que peut avoir un syndicat sur tout un environnement de travail. Les gains que ces personnes vont chercher sont toujours accordés à l’ensemble des autres cliniques. Ce n’est pas le reste du groupe qui leur permet d’avoir les conditions de travail qu’elles ont aujourd’hui, mais l’influence qu’exerce leur syndicat sur l’employeur », indique Danny Chamberland, secrétaire-trésorier du Conseil central de la Montérégie–CSN.

Rappelons que les travailleuses et les travailleurs du Groupe Vétéri Médic–CSN sont les seuls du groupe Vétéri Médic, maintenant Vet et Nous !, à être syndiqués. Le groupe représente vingt-quatre cliniques et hôpitaux ainsi que trois centres de référence sous sa bannière.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket