Mandat de grève pour les travailleuses et travailleurs de Gurit 

Articles récents

Le Front commun confirme l’adoption de l’entente de principe

Le Front commun confirme l’adoption de l’entente de principe

Au terme des consultations menées auprès de 420 000 travailleuses et travailleurs du secteur public, le…
Les employés municipaux des loisirs et de la culture adoptent un mandat de GGI

Les employés municipaux des loisirs et de la culture adoptent un mandat de GGI

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs municipaux de la…
Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les travailleuses et les travailleurs représentés par la Fédération de la santé et des services sociaux…
Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Une entente de principe est intervenue tard hier soir entre le Syndicat des chargées et chargés…
Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

À la suite de la consultation des 61 assemblées générales représentant l’ensemble des profs du réseau collégial,…
Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Réunis devant l’Assemblée nationale lors d’une manifestation sur l’heure du midi, la Confédération des syndicats nationaux…

Moyens de pression

Photo AG 24 août 2023

Mandat de grève pour les travailleuses et travailleurs de Gurit 

Les 24 et 25 août, les 67 membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs de Gurit–CSN étaient réunis en assemblée générale spéciale afin de se prononcer sur un mandat de grève de 14 jours. C’est avec une écrasante majorité de 98 % que les membres ont entériné ce mandat. 

Les négociations entre le Syndicat et l’employeur, Gurit Americas Inc., durent depuis presque un an déjà. Elles achoppent actuellement sur quelques enjeux, notamment les salaires, et les assurances collectives. 

Pour le président du Syndicat des travailleuses et travailleurs de Gurit–CSN, monsieur Yvon Imbeault, « l’augmentation du rapport de force est motivée par l’attitude de l’employeur à la table de négociation. Nous souhaitons conclure une convention collective satisfaisante, et nous n’hésiterons pas à utiliser notre mandat de grève au besoin ». 

De son côté, monsieur Kevin Gagnon, vice-président de la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN), n’est pas surpris que le Syndicat des travailleuses et travailleurs de Gurit–CSN ait obtenu un mandat aussi fort. « Les travailleuses et travailleurs de Gurit ont été plus que patients jusqu’à présent. L’employeur doit retourner faire ses devoirs et revenir avec des offres sérieuses, reflétant la réalité économique et l’inflation actuelle ainsi que le contexte de rareté de la main-d’oeuvre ». 

« L’obtention d’un mandat fort envoie un message très clair à l’employeur indiquant que nos membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs de Gurit–CSN sont déterminés à ne plus s’appauvrir dans le futur. Récemment, dans la région, plusieurs conventions collectives ont été signées avec des augmentations salariales significatives reflétant le contexte économique de 2023 », conclut madame Julie Bolduc, vice-présidente du Conseil central de l’Estrie–CSN. 

À propos
Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de Gurit–CSN est affilié à la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN) qui compte 30 000 membres ainsi qu’au Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie–CSN qui regroupe environ 12 500 membres sur le territoire de l’Estrie. 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

À LA UNE

Le Point syndical  automne 2023