Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Nouveau contrat de travail pour les employées syndiquées

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…

Service radiologique de Joliette

Nouveau contrat de travail pour les employées syndiquées

Réunies en assemblée générale à la fin mai dernier, les employées syndiquées du service radiologique de Joliette de la Clinique radiologique de la Cité ont adopté, dans une proportion de 84,6 %, les termes de leur nouvelle convention collective.

Alors que leur contrat de travail était échu depuis le 1er janvier 2013, le processus de renouvellement aura connu une amorce plutôt lente et difficile au grand dam de la partie syndicale. En avril 2014, l’employeur a été saisi du cahier de demande de la partie syndicale lors de la toute première rencontre de négociation. En septembre, toujours sans nouvelles de l’employeur, il aura fallu que les syndiquées demandent l’intervention du ministre du Travail par l’entremise du service de conciliation pour que l’employeur procède au dépôt de ses demandes et entame réellement le processus de négociation.

Depuis novembre 2014, plus d’une douzaine de rencontres de négociation auront été nécessaires pour que les parties en arrivent à une entente.

Le nouveau contrat de travail, d’une durée de 5 ans, viendra à échéance le 31 décembre 2017. Il prévoit, notamment, l’introduction de mesures assurant une meilleure répartition des heures de travail disponibles, la mise en place d’un REER collectif avec contribution de l’employeur à hauteur de 1 % du salaire annuel à chacune des années pour la durée de l’entente. Les employées syndiquées bénéficieront d’une augmentation générale des salaires de 7,75 % pour la durée du contrat de travail en plus d’une bonification du régime de congés sociaux et l’ajout de modalités permettant la prise d’une retraite progressive.

Bien que la clinique la Cité traite et produit des radiographies et mammographies en collaboration, notamment, avec le CISSS de Lanaudière, il n’en demeure pas moins que cette clinique est privée, en dehors du réseau de la santé et des services sociaux du Québec. Ainsi, les employées syndiquées de cette clinique ne sont pas assujetties à la juridiction des services publics et, par conséquent, elles ne peuvent être assujetties à la convention collective des employées du réseau de la santé.

En définitive, si les employées syndiquées bénéficient de taux horaires assimilables à ceux du réseau de la santé, il n’en demeure pas moins que, pour les mêmes types d’emploi, elles étaient loin de bénéficier d’avantages sociaux comparables. Elles ne disposaient pas de régime de retraite et elles n’ont toujours pas à ce jour de couverture d’assurance collective.

En reconnaissance de l’engagement, du professionnalisme et du travail de qualité réalisé au quotidien, cette ronde de négociation visait donc à assurer un rattrapage des avantages sociaux de la convention collective.

« Nous sommes satisfaites du résultat de cette négociation et le résultat du vote en témoigne. Nous sommes conscientes que le rattrapage de nos conditions de travail en regard de celles comparables et offertes dans le réseau de la santé demeure une lutte syndicale de longue haleine. Avec ce règlement de nos conditions de travail, nous avons réussi à implanter des concepts importants qui permettront aux futures rondes de négociation de réduire davantage cet écart avec le public », déclare madame Stéphanie Moreau, présidente du syndicat.

À la suite de l’entente de principe, il aura fallu plusieurs semaines pour que l’employeur complète son processus de consultation à l’interne avant de procéder à la signature définitive de l’entente collective.

Le Syndicat des employées du service radiologique de Joliette (CSN) représente un peu plus d’une vingtaine d’employées agentes administratives, transcriptionnistes, assistantes-techniciennes et technologues en imagerie médicale à l’emploi de la Clinique radiologique la Cité. Celui-ci est affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) et au Conseil Central de Lanaudière-CSN.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket