Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Patients orphelins de médecin de famille – La CSN déplore l’inaction de Québec

Du même SUJET

Le gouvernement forcé d’investir dans le personnel, mais continue de faire augmenter le manque à gagner

Le gouvernement forcé d’investir dans le personnel, mais continue de faire augmenter le manque à gagner

Face à l’ampleur de la crise du réseau de la santé et des services sociaux, le…
Les employé-es d’Héma-Québec se dotent d’un mandat de grève

Les employé-es d’Héma-Québec se dotent d’un mandat de grève

Réunis en assemblée général ce matin, les techniciennes et techniciens de laboratoire, les assistantes et assistants…
Un bien petit baume qui ne répond pas à l’ampleur de la détresse du personnel

Un bien petit baume qui ne répond pas à l’ampleur de la détresse du personnel

Pour la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), les projets pilotes sur les…
Ne nous faisons pas passer un sapin

Ne nous faisons pas passer un sapin

Lors d’une conférence de presse tenue à Saint-Jérôme ce matin, le Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Rémunération des médecins: la CSN réclame un débat immédiat

Rémunération des médecins: la CSN réclame un débat immédiat

Pour la CSN, une réflexion en profondeur sur le mode de rémunération des médecins doit s’enclencher…
Médecins, patients, gestionnaires, travailleuses et travailleurs s’unissent pour demander des changements

Médecins, patients, gestionnaires, travailleuses et travailleurs s’unissent pour demander des changements

Dans un geste inhabituel sans précédent, quatre organismes représentant les patients, les médecins, les travailleurs et…

Patients orphelins de médecin de famille – La CSN déplore l’inaction de Québec

La CSN déplore que le gouvernement, si prompt à imposer des réformes d’envergure contre vents et marées dans le réseau de la santé et des services sociaux, n’ait pas su s’attaquer à la priorité des Québécoises et des Québécois, soit les délais trop longs d’attente pour être reçu par un médecin de famille. De nouvelles données compilées par la Coalition Avenir Québec confirment que la situation ne s’améliore pas.

 Pour la CSN, une révision du mode de rémunération des médecins serait l’occasion de faire de l’accès à un médecin de famille une véritable priorité. Ce sont les personnes les plus vulnérables, exigeant plus d’attention et de soins, qui font les frais du mode de rémunération des médecins, car ils sont encouragés à prendre d’abord des patients avec moins de problèmes lourds de santé.

 « Il faut revoir en profondeur le mode de rémunération des médecins, explique le vice-président de la CSN, Jean Lacharité. De plus, il faut s’assurer d’une répartition optimale des médecins de famille et des médecins spécialistes sur le territoire québécois, même s’ils sont des travailleurs autonomes. Ça sonne comme le gros bon sens et pourtant, aucun ministre, pas même Gaétan Barrette, n’a eu le courage d’aller en ce sens ».

Pour la CSN, ce chantier doit être entrepris sans attendre afin d’assurer la pérennité du réseau public de santé et de services sociaux. Sinon, craint la CSN, les promesses d’une amélioration de l’accès aux soins et aux services pour la population ne pourront pas se matérialiser.

 Depuis près d’un an, la CSN mène campagne pour assurer la pérennité du système public de santé et de services sociaux sous le thème Ma place en santé, j’y tiens. Plus d’information au : maplaceensanté.com

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket