Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Pour faire de la santé et des services sociaux l’enjeu majeur de cette campagne

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Des militantes et des militants de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)…
Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) et le personnel de bureau d’Urgences-santé œuvrent dans l’ombre…
Situation hors de contrôle à la DPJ du Nunavik : de graves conséquences sur les enfants

Situation hors de contrôle à la DPJ du Nunavik : de graves conséquences sur les enfants

Le manque de familles d’accueil et de places en service de garde dans les différents villages…
Le gouvernement fait fi des solutions publiques à portée de main

Le gouvernement fait fi des solutions publiques à portée de main

Pour la Confédération des syndicats nationaux, les mesures annoncées aujourd’hui par le gouvernement pour répondre à…
La FSSS–CSN invite le ministre Dubé à ne pas rater l’occasion de devenir l’employeur de choix

La FSSS–CSN invite le ministre Dubé à ne pas rater l’occasion de devenir l’employeur de choix

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) a déposé les revendications identifiées par…

La FSSS-CSN interpelle les candidats du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Pour faire de la santé et des services sociaux l’enjeu majeur de cette campagne

Tel qu’annoncé le 13 mars 2014, voici le quatrième et dernier communiqué de presse ayant pour but d’interpeller les candidats sur les grands enjeux du réseau de la santé et des services sociaux afin d’alimenter le débat public pendant la campagne électorale.

Le quatrième thème : le personnel du réseau

Depuis plusieurs années le réseau québécois de la santé et des services sociaux doit composer avec d’importantes pénuries de personnel. Les cas des infirmières, infirmières auxiliaires et préposé-es aux bénéficiaires sont bien connus, mais aujourd’hui c’est presque l’ensemble des catégories d’emploi qui sont touchées : services techniques et métiers, employées de bureau, employés de l’entretien ménager, professionnelles en soins. Les grandes responsables de ce phénomène sont les compressions budgétaires puisqu’elles provoquent un alourdissement de la tâche des employé-es et diminuent les conditions de travail. Bref, les services publics vivent un grave problème d’attraction et de rétention de personnel.

Pour ceux qui demeurent à l’emploi et qui parviennent à maintenir à bout de bras ce réseau, les conditions de travail sont loin de l’idée préconçue des « gras durs ». En effet, une récente étude de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) démontre que le recul de la rémunération globale des employés du gouvernement est aujourd’hui de 8,3 %. On le constate de plus en plus, les problèmes d’attraction et de rétention le démontrent d’ailleurs très bien, l’avenir des services publics passe par une amélioration des conditions de vie du personnel.

Un autre effet des compressions budgétaires et des pénuries de personnel se fait sentir sur les taux d’invalidité. Dans le réseau de la santé et des services sociaux, dans les cas d’assurance invalidité de courte durée, l’employeur est aussi l’assureur. Par conséquent, chaque dollar versé en assurance invalidité est puisé à même le budget de fonctionnement. Dans notre région, la moyenne tourne autour de 6 à 7 %. C’est donc dire que 6 à 7 % de la moyenne des heures travaillées est versée en prestation d’invalidité. Pas étonnant que les établissements aient reçu l’ordre de l’Agence de la santé et des services sociaux de se préoccuper de ce poste budgétaire. Cependant, au lieu d’agir en prévention et de prendre acte de l’épuisement des travailleuses et travailleurs, ils choisissent la répression. Conséquence : une explosion des honoraires professionnels d’expertises et des gens qui retournent au travail encore malade. Le message ainsi véhiculé est à l’effet que dans le réseau, on soigne la population, mais on ne se préoccupe pas de la santé de ceux qui donnent les services.

Par ailleurs, afin de diminuer les impacts des compressions budgétaires, presque tous les services ont subi une réorganisation du travail. Précisons que nous n’avons rien contre le fait d’améliorer les services et de tenter de faire mieux, mais encore une fois, nous questionnons le fondement et la façon d’y arriver. D’abord, certains établissements confient à grands frais à des firmes privées, des mandats de réorganisation du travail, alors que ces derniers devraient être sous la responsabilité des gestionnaires en place. Pourquoi payer en double? D’autre part, ces réorganisations sont menées comme des chantiers de compressions économiques, sans la participation des employé-es et de leurs représentants syndicaux et en omettant le plus important : l’usager.

Quelles mesures entendez-vous prendre pour résoudre les problèmes de pénurie de personnel et ceux d’attraction et de rétention du personnel ?

À propos de la FSSS-CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte près de 130 000 membres dans les secteurs privés et public. La FSSS représente la majorité des travailleuses et des travailleurs du secteur de la santé et des services sociaux, aussi bien au niveau régional que national.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket