Augmentation du nombre de cadres dans le réseau de la santé et des services sociaux

29 octobre 2013

Quand mettrons-nous les ressources dans les services à la population ?

« C'est comme si la mission du réseau était pervertie. À force de vouloir contrôler le travail du personnel du réseau, l'encadrement prend des proportions démesurées. »

Les données dévoilées hier dans La Presse démontrent une augmentation importante du nombre de cadres dans le réseau de la santé et des services sociaux depuis dix ans. Pour la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN), il est inquiétant de voir cette évolution, alors que les travailleuses et travailleurs subissent de plus en plus de pression. La FSSS revendique que nous mettions les ressources dans les services à la population.

La fusion des établissements, en créant d’immenses structures, a entraîné une augmentation du taux d’encadrement. Pour la FSSS–CSN, ce qui est par contre le plus contestable, c’est que cette augmentation va de pair avec une diminution des services à la population. « C’est comme si la mission du réseau était pervertie. À force de vouloir contrôler le travail du personnel du réseau, l’encadrement prend des proportions démesurées. Le pire dans tout ça, c’est que les travailleurs sont des professionnels qui savent ce qu’il faut faire pour donner des services de qualité. Plutôt que de leur faire confiance et de leur donner les moyens de donner les services, on nourrit la bête bureaucratique! », explique Guy Laurion, vice-président de la FSSS-CSN.

Cette augmentation du nombre de cadres se concrétise alors que les compressions budgétaires étaient supposées venir diminuer l’appareil administratif du réseau. « On se rend bien compte que lorsqu’on demande aux directions d’établissement de faire des coupes, ce n’est pas chez les cadres qu’elles le font. La Protectrice du citoyen a justement expliqué qu’il est impossible de dire que les compressions n’ont pas d’impact sur les services. C’est donc que ce sont la population et le personnel du réseau qui subissent ces compressions », poursuit Guy Laurion.

Ce qui est aussi préoccupant, c’est qu’au même moment où le taux d’encadrement augmente, on remarque une augmentation de la présence de firmes privées dans le réseau. Celles-ci interviennent pour aider les cadres à appliquer de nouvelles mesures. Cette augmentation du nombre de cadres est aussi causée par la privatisation et la sous-traitance, alors que cela entraîne une accentuation des besoins d’évaluation des services offerts au privé par les cadres du public. La sous-traitance entraîne ainsi une augmentation de la bureaucratie dans le réseau public et une diminution de la qualité des services.

« Quand on prend conscience des millions de dollars qui sont dépensés à perte dans le réseau, on ne peut faire autrement que de se dire qu’il faut revoir nos priorités. Il faut une fois pour toutes mettre nos énergies au bon endroit. Il faut donner les moyens nécessaires pour que les travailleuses et travailleurs du réseau puissent donner les meilleurs services », de conclure Jeff Begley, président de la FSSS–CSN.

À propos de la FSSS-CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) compte plus de 125 000 membres dans les secteurs privé et public. La FSSS est la plus grande organisation syndicale du secteur de la santé et des services sociaux. La FSSS–CSN agit en faveur d’une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

← Précédent Les grévistes soulignent le premier anniversaire du conflit de travail 28 octobre 2013
Suivant → La CSN demande un financement public exclusif 29 octobre 2013
Partager
Source
Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)
Pour information
Hubert Forcier
Conseiller syndical à l'
information
Fédération de la santé et des services sociaux — CSN
Cell. : 514-209-3311

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/quand-mettrons-nous-les-ressources-dans-les-services-a-la-population/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.