Réduction d’effectifs à La Presse

8 novembre 2018

Les gouvernements doivent agir

Avec l’appui de la Fédération nationale des communications (FNC–CSN), les syndicats de La Presse affiliés à la CSN ont travaillé ces derniers mois à faire reconnaître l’importance de l’information et de la liberté de la presse dans notre société

L’Intersyndicale CSN de La Presse interpelle à nouveau les pouvoirs publics à la suite d’une nouvelle réduction des effectifs.

« En tout, ce sont 37 postes qui sont supprimés sur 500, en vertu d’un programme de départs volontaires négocié avec les syndicats. Celui-ci offre des conditions supérieures à celles prévues à la convention collective. Nous demeurerons vigilants afin d’assurer le maintien du droit du public à une information de qualité. Nous accorderons également une attention particulière à l’impact de ces mesures sur la charge de travail des salarié-es », souligne Laura-Julie Perreault, présidente du Syndicat des travailleurs de l’information de La Presse et porte-parole de l’intersyndicale CSN de La Presse.

Rappelons que dès l’annonce de la formation de la fiducie, les syndicats ont également revendiqué un nouveau conseil d’administration diversifié auquel siégeront des représentants de la profession journalistique et des employé-es de La Presse.

Avec l’appui de la Fédération nationale des communications (FNC–CSN), les syndicats de La Presse affiliés à la CSN ont travaillé ces derniers mois à faire reconnaître l’importance de l’information et de la liberté de la presse dans notre société.

« Plus que jamais, la FNC–CSN revendique une intervention gouvernementale afin de soutenir la presse écrite imprimée ou numérique. En ce sens, nous ne pouvons persister à ignorer la problématique financière qui mine sans cesse la survie des médias », précise Pascale St-Onge, présidente de la FNC–CSN.

La FNC–CSN a toujours soutenu que l’information doit être traitée comme un bien d’utilité publique et, en ce sens, les gouvernements devaient agir pour assurer un financement adéquat de leurs activités.

Les syndicats de La Presse et de Nuglif affiliés à la FNC–CSN regroupent près de 300 employé-es de la rédaction, des services administratifs et des services informatiques.

Sources :

Syndicat des travailleurs de l’information de La Presse (STIP-FNC–CSN)

Syndicat des travailleuses et travailleurs du centre informatique de La Presse (STTCILP-FNC–CSN)

Syndicat des employés de bureau de journaux, région Montréal (SEBJ-FNC–CSN)

← Précédent La CSN aux rencontres internationales du documentaire de Montréal 8 novembre 2018
Suivant → Les tutrices et les tuteurs manifestent devant le Centre des congrès de Québec 8 novembre 2018
Partager
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN), Fédération nationale des communications (FNC–CSN)
Pour information
Martin Petit 514 894-1326 martin.petit@csn.qc.ca

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/reductions-des-effectifs-a-la-presse-les-gouvernements-doivent-agir/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.