Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Services de garde d’urgence pour le personnel du transport

Du même SUJET

Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Laissé pour compte dans les règlements intervenus au cours des dernières années, le personnel de bureau…
CHSLD : le rapport de la coroner cible plusieurs recommandations proposées par la CSN

CHSLD : le rapport de la coroner cible plusieurs recommandations proposées par la CSN

La Confédération des syndicats nationaux demande au gouvernement de donner suite à plusieurs des recommandations soumises…
Rolls-Royce Canada doit redevenir un employeur de choix

Rolls-Royce Canada doit redevenir un employeur de choix

Au moment où tous les employeurs du Québec jouent du coude pour attirer et retenir la…
Manifestation des conductrices et conducteurs d’autobus scolaire de la région

Manifestation des conductrices et conducteurs d’autobus scolaire de la région

Les membres du Syndicat du transport scolaire du Saguenay–CSN, du Syndicat des travailleuses et des travailleurs…
Plus de la moitié des journalistes est victime de cyberharcèlement, dévoile une étude de la FNCC–CSN

Plus de la moitié des journalistes est victime de cyberharcèlement, dévoile une étude de la FNCC–CSN

Plus de la moitié des journalistes, chroniqueuses, chroniqueurs, animatrices et animateurs des médias québécois a été…
Le projet de loi 35 doit être adopté avant la fin de la session parlementaire, estiment les associations d’artistes

Le projet de loi 35 doit être adopté avant la fin de la session parlementaire, estiment les associations d’artistes

Les principales associations d’artistes (l’APASQ, l’AQAD, l’ARRQ, la GMMQ, la FNCC–CSN, la SARTEC, TRACE, l’UDA et…

Un besoin essentiel

2020-03-20_covid19-transport_CSN

Services de garde d’urgence pour le personnel du transport

La Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN) déplore que les chauffeurs d’autobus, le personnel d’entretien et les employé-es du transport par canalisation n’aient pas accès aux services de garde d’urgence alors que d’autres travailleuses et travailleurs essentiels y ont droit. Malgré les modifications à la liste des emplois admissibles, ces corps de métier n’en font toujours pas partie.

« Tous ces métiers répondent à un besoin crucial : celui du transport. Puisqu’ils sont requis au travail, il est impératif qu’ils aient accès à ces services de garde », s’est exclamé Joe Martorello, président du secteur transport.

« En temps de pandémie comme celui que nous vivons actuellement, les services considérés comme essentiels ne sont pas les mêmes qu’en temps normal. Si l’on ne pose pas des gestes concrets dès maintenant, un problème de main-d’œuvre pourrait se présenter prochainement », a ajouté Jean-Pierre Bourgault, vice-président trésorier de la FEESP–CSN.

À propos

La FEESP–CSN représente notamment les syndicats des chauffeurs et du personnel d’entretien de plusieurs villes et municipalités du Québec, de compagnies privées ainsi que des syndicats de transport par canalisation. Elle compte plus de 425 syndicats qui représentent environ 60 000 membres œuvrant dans le domaine des services publics et parapublics.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket