Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Soucy International : des augmentations de 22 % dès la première année

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…
Une autre occasion ratée par le ministre Roberge

Une autre occasion ratée par le ministre Roberge

À quand une vraie reconnaissance pour toutes celles qui participent au développement de nos enfants en…
Salaire d’entrée à plus 18 $ chez IKEA !

Salaire d’entrée à plus 18 $ chez IKEA !

Les quelque 500 salarié-es d’IKEA de Montréal ont une nouvelle convention collective. Réunis en assemblée générale…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Entente de principe

2022-02-02_Soucy_CSN

Soucy International : des augmentations de 22 % dès la première année

Les 250 travailleuses et travailleurs de l’entreprise Soucy International, à Drummondville, ont entériné cette semaine l’entente de principe intervenue entre leur syndicat CSN et l’employeur.

Dès la première année, tous les salarié-es de l’usine toucheront des augmentations salariales de 22 %. Au terme de la convention, d’une durée de cinq ans, le salaire à la base de l’échelle passera ainsi de 20,29 $ à 27,46 $ l’heure. Le salaire au sommet de l’échelle grimpera de près de 10 $ pour atteindre 37,51 $ l’heure. Avec la nouvelle prime de fidélité négociée (1 $ l’heure après 10 ans, 2 $ après 20 ans), plusieurs employés toucheront 30 % d’augmentation à la signature de la convention, prévue au cours des prochains jours.

Les employé-es ont également négocié une clause leur permettant de faire face à l’augmentation du coût de la vie : ils toucheront des augmentations minimales de 3 % en 2023 et de 2,5 % pour chacune des années subséquentes. Si l’inflation venait à dépasser ces seuils, les augmentations seraient corrigées jusqu’à hauteur de 4 % par année.

« Quand on se tient debout, quand on est solidaires, ça rapporte !, se réjouit le président du syndicat CSN, Paul Ferron. Notre monde a fait preuve d’une très belle solidarité. On a accepté de concentrer toutes nos énergies sur ce que nous avons en commun. Nous avons misé sur de bonnes augmentations salariales au bénéfice de tout le monde. Quand on regarde le résultat, on voit que ça a été payant ! »

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses de Soucy International est affilié à la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN) et au Conseil central du Cœur-du-Québec (CCCQ–CSN). Il représente 250 soudeurs, mouleurs, machinistes et assembleurs des deux usines Soucy International de Drummondville, qui assemblent le matériel destiné à la fabrication des VTT et de certains équipements agricoles et militaires.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket