Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Stoneham met ses employé-es en lockout

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Mandat de grève générale illimitée à la Villa d'Alma

Mandat de grève générale illimitée à la Villa d'Alma

Le 24 octobre dernier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés…

Stoneham met ses employé-es en lockout

Le syndicat des employé-es de la station de ski Stoneham (CSN) dénonce le lock-out décrété par l’employeur le 26 novembre dernier et organise la mobilisation. Très tôt jeudi, une ligne de piquetage se tenait à l’entrée de la station de ski.

« On avait encore de la marge de manœuvre pour continuer à négocier, souligne le président du syndicat, Luc Forbeaux. Mais l’employeur a décidé que les employé-es de Stoneham ne méritaient pas des conditions de travail décentes », ajoute-t-il.

La négociation achoppe principalement sur le rattrapage salarial, l’augmentation dans l’échelle salariale, le régime de retraite simplifié et la paye à la semaine. « Les syndiqué-es demandent un rattrapage en fonction de la moyenne salariale dans les autres centres de ski. Ce n’est pas exorbitant ! Mais l’employeur le refuse catégoriquement. » Le président du syndicat ajoute : « Un travailleur saisonnier peut avoir à attendre 21 ans pour accéder au dernier échelon salarial, ce n’est pas sérieux. »

Le régime de retraite simplifié n’impliquerait pour sa part aucun aménagement administratif supplémentaire pour l’employeur, puisque celui-ci pourrait simplement ajouter des participants au régime des employé-es du Mont-Sainte-Anne dont il est propriétaire.

Le syndicat convoquera très prochainement une assemblée pour inviter les membres à se prononcer sur l’offre patronale et à prendre un vote de grève.

À propos du syndicat

Le syndicat des employé-es de la station de ski Stoneham est affilié à la Fédération du commerce de la CSN, qui compte plus de 360 syndicats représentant environ 32 500 travailleuses et travailleurs. Il est également membre du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches, qui réunit plus de 250 syndicats et 44 000 membres. La Confédération des syndicats nationaux (CSN) regroupe pour sa part plus de 325 000 syndiqué-es provenant de tous les secteurs d’activité tant privés que publics.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket