Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Tous amis de Radio-Canada souhaite un débat large sur l’avenir de la production et de la diffusion publique

Du même SUJET

La CSN prête à travailler dans une vision commune

La CSN prête à travailler dans une vision commune

Hier, de hauts fonctionnaires du ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que le…
Le STTuBAnQ tient un BBQ de solidarité

Le STTuBAnQ tient un BBQ de solidarité

En ce jeudi 16 juin, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives…
Un budget globalement favorable aux travailleurs

Un budget globalement favorable aux travailleurs

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) se réjouit de constater que la vigueur de la reprise…
Les employé-es municipaux de Bonaventure obtiennent une première convention

Les employé-es municipaux de Bonaventure obtiennent une première convention

Trois ans après avoir rejoint les rangs de la CSN, les employé-es de la municipalité de…
Rencontre d’UCCO-SACC–CSN avec le ministre de la Sécurité publique

Rencontre d’UCCO-SACC–CSN avec le ministre de la Sécurité publique

Le 25 mars dernier, François Énault était avec une délégation de représentants d’UCCO-SACC–CSN pour une rencontre avec…
Budget provincial  : un budget électoraliste et des mesures non ciblées

Budget provincial : un budget électoraliste et des mesures non ciblées

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) déplore que le budget 2022-2023 du gouvernement provincial, présenté aujourd’hui par…

Annonce du Nouveau Parti démocratique

Tous amis de Radio-Canada souhaite un débat large sur l’avenir de la production et de la diffusion publique

Le groupe Tous amis de Radio-Canada tient à souligner l’annonce formulée aujourd’hui par Thomas Mulcair, chef du Nouveau Parti démocratique, dans le cadre d’une conférence de presse tenue à Montréal ce matin. « Ce n’est pas tous les jours qu’un parti politique se porte à la défense de notre seul producteur et diffuseur public au pays en s’engageant à agir concrètement. À titre de porte-parole de Tous amis de Radio-Canada, je désire saluer cette promesse d’un avenir meilleur pour une institution essentielle à toute la population canadienne, de déclarer Pierre Maisonneuve, porte-parole de Tous amis de Radio-Canada. Radio-Canada et CBC appartiennent à toutes les canadiennes et à tous les canadiens et il est crucial qu’elles soient à l’abri des pressions politiques. Les décisions sur la programmation devraient se prendre en toute indépendance, sans crainte que cela ait un impact sur le financement à venir ».

S’il est porté au pouvoir, monsieur Mulcair promet d’annuler les compressions budgétaires de 115 millions de dollars issues du budget fédéral de 2012, de garantir un financement stable, pluriannuel et prévisible qui protègerait Radio-Canada des fluctuations du marché publicitaire, tout en plaçant sa liberté éditoriale à l’abri du gouvernement, et de mettre en place un processus indépendant de nomination des membres de son conseil d’administration. « Aujourd’hui, les néodémocrates se sont prononcés clairement pour la défense de Radio-Canada. Nous souhaitons maintenant entendre ce que les autres partis fédéraux proposent afin qu’un réel débat de société s’enclenche sur le sujet. Nous savons que le gouvernement de Stephen Harper voudrait bien voir disparaître cette partie essentielle de notre bien commun mais nous savons également que la population est attachée à Radio-Canada/CBC, et ce, partout au pays », de souligner Jacques Létourneau, président de la CSN et responsable politique de Tous amis de Radio-Canada.

« Les mesures proposées aujourd’hui s’attaquent à des problèmes importants de CBC et de Radio-Canada. Les compressions fédérales de 2012 ont affaibli le producteur et le diffuseur public à un point tel que la haute direction a pris des décisions irrévocables qui vont à l’encontre de son mandat, d’ajouter Isabelle Montpetit, présidente du Syndicat des communications de Radio-Canada. À cet égard, nous sommes d’avis qu’un processus de reddition de comptes rigoureux devrait assurer la population que les décisions de la haute direction et du conseil d’administration de Radio-Canada/CBC sont prises dans l’intérêt public ».

La campagne Tous amis de Radio-Canada a été lancée afin de défendre l’intégralité de notre seul producteur et diffuseur public national. Elle est organisée par la Confédération des syndicats nationaux, de concert avec la Fédération nationale des communications-CSN et le Syndicat des communications de Radio-Canada (FNC-CSN).

Le Syndicat des communications de Radio-Canada représente 1600 membres au Québec et à Moncton. Il est affilié à la Fédération nationale des communications-CSN, qui regroupe 7000 membres œuvrant dans les domaines des communications et de la culture. Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket