Une annonce historique pour les travailleuses et les travailleurs

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Santé et services sociaux : quelles portes la CAQ ouvrira-t-elle ?

Santé et services sociaux : quelles portes la CAQ ouvrira-t-elle ?

Des travailleuses et travailleurs membres de syndicats CSN des secteurs public et privé se sont donné…
La transition économique comme voie de passage

La transition économique comme voie de passage

Avec le débat qui s’anime au sujet du caribou forestier, il faut entendre le cri du…
Grève des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud

Grève des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud

Les membres du Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud­­­ (CSN) vont déclencher une grève de…
Une occasion ratée d’implanter les solutions du personnel pour un réseau plus humain

Une occasion ratée d’implanter les solutions du personnel pour un réseau plus humain

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) ressort perplexe de la lecture du…
Du jamais vu pour les paramédics !

Du jamais vu pour les paramédics !

Depuis quelques semaines, la situation se dégrade pour les paramédics de la ville de Québec. Cette…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…

Chantier Davie intégré à la Stratégie nationale de construction navale

Photo : Pascal Ratthé
Photo : Pascal Ratthé

Une annonce historique pour les travailleuses et les travailleurs

Après des mois de tergiversations, le gouvernement fédéral vient d’annoncer par voie de communiqué qu’un seul chantier s’est préqualifié pour intégrer la Stratégie nationale en matière de construction navale, il s’agit du Chantier Davie. « Il s’agit d’une annonce historique pour les travailleuses et les travailleurs, l’injustice de 2011 est enfin réparée », se réjouit Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN).

« C’est une grande victoire qui est le fruit du travail acharné des syndicats du chantier, du conseil central et de toute la CSN », souligne Ann Gingras. Pour la présidente du conseil central, la nouvelle ne pouvait pas mieux tomber, à la veille de Noël. « Après des années d’incertitudes, les travailleuses et les travailleurs vont enfin pouvoir se projeter dans l’avenir et cesser de s’inquiéter pour la pérennité de leur gagne-pain », rappelle Ann Gingras pour qui l’inclusion dans la Stratégie nationale de construction navale vient assurer du travail à la Davie pour au moins deux générations.

Rappelons que la Stratégie nationale en matière de construction navale est un projet à long terme qui vise à renouveler la flotte fédérale de navires. Il s’agit d’un partenariat forgé avec les chantiers maritimes afin de construire au pays les navires de la Marine royale canadienne et ceux de la garde côtière. On parle de contrats de plusieurs dizaines de milliards de dollars échelonnés sur plusieurs décennies. Lors de son lancement, en 2011, le Chantier Davie avait été écarté de la stratégie au profit de deux autres chantiers canadiens de moins grande envergure. Il est évident depuis des années, que les deux chantiers retenus à l’époque ne suffisent pas à la tâche et sont incapables de livrer la marchandise tandis que la Davie est sous-utilisée et vivote faute de contrats de construction navale.

« C’est réellement une injustice qui a été faite à la Davie et au Québec lors du lancement de la Stratégie nationale en matière de construction navale en 2011, il fallait absolument la réparer et c’est pour ça que nous nous sommes tant mobilisés sur ce dossier, aujourd’hui on peut crier victoire et se dire que grâce à la mobilisation de tous les acteurs concernés la justice a prévalue », dit Ann Gingras qui rappelle toutefois que l’annonce d’aujourd’hui ne garantit toujours pas de travail à court terme. « Pour boucler la boucle, il ne manque plus que l’annonce de contrats de construction pour Chantier Davie, que ce soit la construction du Diefenbaker, un brise-glace dont le contrat a été retiré à un chantier de la côte ouest récemment, ou un deuxième navire ravitailleur, l’Obélix, » conclut Ann Gingras.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket