Garage Albi Hyundai de Mascouche

11 octobre 2018

Une première convention collective CSN

Les principales revendications des travailleurs portaient sur l’assurance collective, un rattrapage salarial, les conditions de travail en général et une volonté d’une présence syndicale plus active.

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de Albi le géant Hyundai de Mascouche affilié à la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM‑CSN) est parvenu à une entente de principe avec le groupe de concessionnaires Albi le géant pour son garage Hyundai à Mascouche. Les parties sont finalement parvenues à une entente de règlement après neuf séances de négociation. Les principales revendications des travailleurs portaient sur l’assurance collective, pour laquelle l’employeur n’offrait aucune contribution, un rattrapage salarial et les conditions de travail en général, ainsi qu’une volonté d’une présence syndicale plus active.

Les membres du jeune syndicat FIM‑CSN du garage Hyundai Albi le géant se sont rencontrés le mardi 9 octobre dernier dans le cadre d’une assemblée générale pour voter sur le projet d’entente. C’est avec un appui massif de 95 % que l’entente a été adoptée par les membres.

« Ça n’a pas toujours été facile, mais nous sommes très fiers de la convention que nous avons réussi à négocier avec la direction d’Albi. On a réussi à corriger plusieurs irritants pour les travailleuses et travailleurs et à faire des gains importants, surtout en ce qui concerne l’assurance collective », explique Martin Hachey, président du syndicat.

En plus de venir baliser de façon claire et équitable les relations entre la direction et les salariés, la nouvelle convention collective amène des gains significatifs pour les travailleurs du concessionnaire :

  • Une semaine de vacances supplémentaire;
  • Un mécanisme de règlement de grief et de représentation syndicale;
  • Un rattrapage salarial concurrentiel pour plus de quatre-vingts pour cent des membres allant jusqu’à 27,9 % pour la durée de la convention;
  • Une augmentation salariale moyenne de 12,7 % pour toutes les classifications d’emploi;
  • Une première contribution progressive de l’employeur au régime d’assurance collective à compter du 1er février 2019, jusqu’à concurrence de 50 % du régime.

« La CSN est très fière de travailler à l’amélioration des conditions de travail des salariés du milieu de la mécanique automobile où trop de disparités et d’arbitraire patronal subsistent malheureusement encore aujourd’hui. Nous sommes convaincus que ce règlement pave la voie à la bonification des conditions de travail de l’ensemble des travailleuses et des travailleurs du secteur dans la région », confirme Francine Ranger, présidente du Conseil central de Lanaudière‑CSN.

← Précédent Tous dans le même bateau 10 octobre 2018
Suivant → Analyse différenciée selon les sexes 11 octobre 2018
Partager
Région
  • Lanaudière
Source
Conseil central de Lanaudière (CCL–CSN)

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/une-premiere-convention-collective-csn/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.