Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Vote à 94 % en faveur du déclenchement de la grève

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…
Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue ce lundi soir, les membres du Syndicat des travailleuses…
Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Ce jeudi 17 novembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives nationales…

Cols blancs de la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts

Vote à 94 % en faveur du déclenchement de la grève

Réunis en assemblée générale, le 16 septembre, les employées et employés syndiqués cols blancs de la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts ont adopté à l’unanimité une résolution permettant à leur syndicat de déclencher la grève au moment jugé opportun. Rappelons que la convention collective de ces travailleuses et travailleurs est échue depuis le 31 décembre 2010.

Depuis, près d’une vingtaine de rencontres de négociation ont eu lieu sans que les parties puissent en arriver à une entente. En décembre 2012, à la demande des deux parties, le ministre du Travail a procédé à la nomination d’un conciliateur au dossier. Les négociations ont été suspendues à l’arrivée de la saison estivale, à la fin du mois de juin, pour ainsi reprendre les 3 et 5 septembre dernier. Manifestement, ces deux dernières rencontres n’ont pas permis aux parties d’en arriver à une entente. À la veille du déclenchement des élections et de la dissolution du conseil municipal actuel, les membres du syndicat ont pris collectivement, dans une proportion de 94%, la décision de se doter du moyen ultime d’atteindre leurs objectifs. Ils en ont ras le bol de la lenteur des négociations et du manque flagrant d’intérêt et de volonté politique des élus municipaux pour clore définitivement cette négociation.

« Notre objectif est d’en arriver à une entente négociée rapidement. Nous revendiquons des conditions de travail à la hauteur du professionnalisme de nos membres et de la qualité du travail qu’ils offrent au quotidien. Nos membres méritent un traitement équitable et, en ce sens, il est tout à fait légitime de vouloir atteindre un niveau de rémunération comparable aux cols blancs d’autres municipalités, de la même envergure que celle de Sainte-Agathe-des-Monts. », souligne madame Janie Miron, présidente par intérim du syndicat. Bien que plusieurs enjeux de la négociation demeurent toujours en discussion, le cœur du litige concerne le rattrapage salarial de la majorité des titres d’emploi, les augmentations annuelles des salaires et la bonification de la contribution de l’employeur au REER collectif. « La détermination de nos membres est à son apogée. Notre patience a ses limites. Nous sommes sans contrat de travail depuis presque trois ans. En cette veille de campagne électorale municipale, nous sommes à la croisée des chemins. Si la Ville nous y contraint, c’est sans aucune hésitation que nous nous ferons voir, que nous nous ferons entendre et que nous exercerons notre mandat de grève », ajoute madame Miron. Les parties se rencontreront pour une prochaine séance de négociation au lendemain de la prochaine séance tenante du Conseil municipal qui aura lieu ce jour même, le 17 septembre.

Le Syndicat des cols blancs de la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts – CSN représente une vingtaine d’employées et d’employés et est affilié à la Fédération des employées et employés des services publics de la CSN (FEESP–CSN) et au Conseil central des Laurentides CSN.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket