Négociation

20 décembre 2019

Vote de grève à la Station de ski Stoneham

Pour les syndiqué-es, il est inconcevable que leur salaire de base soit encore et toujours collé sur le salaire minimum. Notons que, dès le 1er mai 2020, le salaire du premier échelon de la classe 1 sera surpassé par l’augmentation du salaire minimum.

Réunis en assemblée générale jeudi soir, les membres du Syndicat des employé-es de la station de ski de Stoneham (CSN) ont adopté à 86,7 % un mandat de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève à exercer au moment jugé opportun. « Il appartient maintenant à la partie patronale de faire un bout de chemin pour sauver la saison à la veille du congé des fêtes, » a déclaré Sébastien Noël, président du Syndicat des employé-es de la station de ski de Stoneham (CSN), à l’issue de l’assemblée.

Après sept rencontres de négociation, les parties avaient fait appel au service d’une conciliatrice du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Trois rencontres de conciliation ont eu lieu et se sont soldées par une hypothèse de règlement qui a été jugée insuffisante et rejetée par les membres du syndicat en assemblée générale.

« Là où le bât blesse, c’est vraiment au chapitre des salaires, » indique Sébastien Noël. Pour les syndiqué-es, il est inconcevable que leur salaire de base soit encore et toujours collé sur le salaire minimum. Notons que, dès le 1er mai 2020, le salaire du premier échelon de la classe 1 sera surpassé par l’augmentation du salaire minimum.

« Ces syndiqué-es ont déjà subi un lock-out lors du précédent renouvellement de convention collective, il y a cinq ans. Nous appelons, aujourd’hui, les porte-paroles de Resort of the Canadian Rockies (RCR), une compagnie basée en Alberta, à faire un bout de chemin afin d’éviter un arrêt de travail pendant le congé des fêtes, » a déclaré Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN). « Dans tous les cas, les employé-es de la station de ski de Stoneham peuvent être assurés que le conseil central et toute la CSN seront derrière eux, quoi qu’il arrive, » a conclu la syndicaliste.

À propos du syndicat

Le Syndicat des employé-es de la Station de ski de Stoneham (CSN) compte près de 150 membres en haute saison. Il est affilié au Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN), à la Fédération du commerce (CSN) ainsi, bien entendu, qu’à la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

← Précédent Fin de la grève 19 décembre 2019
Suivant → Des offres irrespectueuses qui n’empêcheront pas la fermeture de places 20 décembre 2019
Partager
Dossiers
    Aucun dossier n'est associé à ce document.
Région
  • Québec–Chaudière-Appalaches
Source
Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches (CCQCA–CSN)
Pour information
Nicolas Lefebvre Legault
Conseiller à l’information 418 997-6726 ou nicolas.lefebvrelegault@csn.qc.ca

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/vote-de-greve-a-la-station-de-ski-stoneham/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.