Soins à domicile

4 mai 2018

Des ASSS rencontrent le ministre Barrette

Une délégation de la FSSS–CSN a rencontré ce matin le ministre Gaétan Barrette pour discuter des enjeux du soutien à domicile.

Une délégation de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) a rencontré ce matin le ministre Gaétan Barrette pour discuter des enjeux du soutien à domicile. Les auxiliaires aux services de santé et sociaux (ASSS) ont profité de l’occasion pour rendre compte des difficultés qu’elles vivent dans la prestation des soins à domicile. La FSSS–CSN mène actuellement la campagne Assez ! Personnel surchargé qui propose plusieurs solutions durables pour mettre fin à la détresse du personnel du réseau.

Vers un véritable réseau de soutien à domicile

Il y a quelques semaines, la CSN tenait un forum sur l’amélioration du soutien à domicile au Québec. À cette occasion, des dizaines de travailleuses et travailleurs des soins à domicile ont témoigné des obstacles qu’elles rencontrent pour répondre aux besoins de la population. Les ASSS du CISSS de la Montérégie-Centre qui ont rencontré ce matin le ministre Barrette ont présenté les nombreux manques dans l’offre de soins alors que les besoins de la population augmentent. Il faut dire que les compressions des dernières années et la réforme Barrette n’ont rien fait pour améliorer les choses. Elles ont parlé d’enjeux importants comme la valorisation de leur emploi, les conditions d’exercice difficiles et le maintien de l’équité salariale, en plus de remettre un dépliant au ministre.

Cette rencontre a permis de sensibiliser le ministre à la réalité du personnel qui chaque jour donne des soins à domicile à la population québécoise. Elle a aussi permis de lancer le débat en vue du Forum sur les meilleures pratiques : usagers, CHSLD et soutien à domicile qui se tiendra dans les prochaines semaines. Le ministre Barrette s’est engagé à assurer un suivi sur les éléments mis de l’avant par les ASSS. La FSSS–CSN a finalement fait part de ses préoccupations sur l’exigence de permis du bureau de la sécurité privée pour certains titres d’emploi.

« Le soutien à domicile n’a pas été soutenu adéquatement par les gouvernements qui se sont succédé. Les dernières années d’austérité ont fait très mal aux usagères et usagers qui ont plus de difficultés à obtenir des services et au personnel qui subit une pression accrue. Plus que jamais, il est temps de prendre le virage des soins à domicile. C’est le message que nous avons lancé au ministre Barrette aujourd’hui », explique Guy Laurion, vice-président de la FSSS–CSN.

Assez ! Personnel surchargé

La FSSS–CSN lançait récemment la campagne Assez ! Personnel surchargé pour dénoncer les problèmes de surcharge, d’épuisement et de pénurie vécus par le personnel du réseau. Cette campagne met de l’avant des solutions pour mettre fin à la détresse du personnel. Plusieurs actions sont à prévoir dans les prochaines semaines.

À propos de la FSSS-CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) compte plus de 110 000 membres dans les secteurs publics et privés. La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde. La FSSS–CSN agit en faveur d’une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

← Précédent Grève de 200 travailleuses de sept CPE dans Lanaudière 4 mai 2018
Suivant → Deux autres syndicats de CPE en grève d’un jour 4 mai 2018
Partager
Région
  • L'ensemble du Québec
Source
Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)
Pour information
Hubert Forcier
514-209-3311

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/des-asss-rencontrent-le-ministre-barrette/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.