Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Ententes de principe adoptées dans trois résidences du groupe Cogir

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…
Une autre occasion ratée par le ministre Roberge

Une autre occasion ratée par le ministre Roberge

À quand une vraie reconnaissance pour toutes celles qui participent au développement de nos enfants en…
Salaire d’entrée à plus 18 $ chez IKEA !

Salaire d’entrée à plus 18 $ chez IKEA !

Les quelque 500 salarié-es d’IKEA de Montréal ont une nouvelle convention collective. Réunis en assemblée générale…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Négociation coordonnée des centres d’hébergement privés

2021-12-15_CHP_FSSS

Ententes de principe adoptées dans trois résidences du groupe Cogir

Dans les derniers jours, les membres des sections Murray, Manrèse et Logidor du Syndicat des travailleuses et travailleurs des centres d’hébergement privés de la région de Québec (CSN) ont adopté à l’unanimité des ententes de principe intervenues avec leur employeur, le groupe Cogir.

Les ententes de principe correspondent à la plateforme de la négociation coordonnée des CHP. Elles consistent en une augmentation de salaire de 1 $ de l’heure. Il y a plus de 150 salarié-es couverts par ces conventions collectives. Il s’agit des dernières sections du syndicat à obtenir des règlements, ce qui clôt la présente ronde de négociation dans la région de Québec.

« Il aura fallu tenir un vote de grève dans ce dossier mais nous sommes heureux d’avoir réussi à nous entendre sans devoir en venir à cette extrémité. Les salarié-es sont très satisfaits de ces ententes qui leur permettront de passer à travers le reste de la crise tout en se sortant la tête de l’eau » a déclaré Marlène Ross, présidente du syndicat régional, « nous souhaitons à nos collègues des autres régions d’en arriver rapidement à des ententes avec leurs employeurs respectifs ».

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket