La CSN dénonce la hausse austère

Articles récents

Budget fédéral 2024 - Toujours pas assez de logements d'ici 2030

Budget fédéral 2024 - Toujours pas assez de logements d'ici 2030

Les nouvelles dépenses d’Ottawa pour le logement, annoncées avant le budget, représentent un effort louable d’augmentation…
Un employeur qui perd la carte pour des jeans

Un employeur qui perd la carte pour des jeans

La quarantaine de travailleurs de Shred-It n’ont eu d’autre choix que d’entrer en grève ce matin…
La CSN déçue de la décision de la Cour suprême du Canada

La CSN déçue de la décision de la Cour suprême du Canada

La CSN est déçue de la décision de la Cour suprême du Canada de ne pas…
Vote de grève à l’unanimité chez les Autobus Brissette & Frères

Vote de grève à l’unanimité chez les Autobus Brissette & Frères

Hier soir, lors d’une assemblée générale extraordinaire, les membres du Syndicat des chauffeurs d’autobus de Brissette…
Consultation sur l'avenir de la forêt: les travailleurs et travailleuses doivent être au centre des préoccupations, insistent les organisations syndicales

Consultation sur l'avenir de la forêt: les travailleurs et travailleuses doivent être au centre des préoccupations, insistent les organisations syndicales

Alors que se tient aujourd’hui la Rencontre nationale des partenaires sur l’avenir de la forêt, les…
Pénurie de travailleurs sylvicoles : la solution est à portée de mains

Pénurie de travailleurs sylvicoles : la solution est à portée de mains

À l’aube de la saison des travaux sylvicoles, le Conseil central du Bas-Saint-Laurent, la Fédération de…

Salaire minimum

La CSN dénonce la hausse austère

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) a dénoncé la hausse de 0,20 $ l’heure du salaire minimum annoncée par le ministre du Travail Sam Hamad, ce matin. « Cette hausse est à l’image des mesures présentées par le gouvernement de Philippe Couillard depuis la rentrée parlementaire à Québec : austère », a commenté le président de la CSN, Jacques Létourneau.

Avec cette maigre augmentation, le salaire minimum au Québec passera de 10,35 à 10,55 $ l’heure le 1er mai 2015, Journée internationale des travailleuses et des travailleurs. « Le salaire minimum continue d’être à un niveau trop bas pour permettre à ceux et à celles qui le reçoivent de vivre adéquatement, a poursuivi Jacques Létourneau. Et cette hausse ne leur procure qu’une très faible augmentation de leur pouvoir d’achat. »

La CSN rappelle que ce sont surtout des jeunes et des femmes qui sont payés au salaire minimum. Même en travaillant à temps complet, ces salarié-es continueront de voir leur revenu sous le seuil de faible revenu établi par Statistique Canada. « En sabrant dans la santé, les services sociaux et l’éducation, avec ses mesures d’austérité, le gouvernement Couillard privatisera des services et imposera des tarifs qui étrangleront une partie importante de la population qui n’aura plus accès à des services indispensables, a mentionné le président de la CSN. En outre, il est clair que la ponction de 300 millions $ aux municipalités entraînera des hausses de loyers, alors que le sous-financement des organismes communautaires, qui offrent leurs services en particulier aux personnes les plus vulnérables, menace leur existence. Cette hausse du salaire minimum est définitivement insuffisante. »

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

À LA UNE

Le Point syndical  automne 2023