Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le Regroupement des traversiers CSN renouvelle ses mandats de grève

Du même SUJET

Un congrès fort engagé au Conseil central du Cœur du Québec–CSN

Un congrès fort engagé au Conseil central du Cœur du Québec–CSN

Le 10e Congrès du Conseil central du Cœur du Québec s’est conclu, ce midi, à l’hôtel Victorin…
Les avocats et avocates de l’aide juridique en grève mardi prochain

Les avocats et avocates de l’aide juridique en grève mardi prochain

Sans nouvelles du Conseil du trésor depuis l’obtention de leurs mandats de grève, les syndicats des…
Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Laissé pour compte dans les règlements intervenus au cours des dernières années, le personnel de bureau…
Les syndiqué-es de Bridor en lock-out depuis bientôt un mois

Les syndiqué-es de Bridor en lock-out depuis bientôt un mois

Les 316 travailleuses et travailleurs de Bridor souligneront, le mercredi 25 mai prochain, leur premier mois…
Le Syndicat des employés de l'Abattoir de Berthierville–CSN adopte à 83,5 % un nouveau contrat de travail

Le Syndicat des employés de l'Abattoir de Berthierville–CSN adopte à 83,5 % un nouveau contrat de travail

Le dimanche 15 mai 2022, les travailleuses et travailleurs de l’Abattoir Olymel de Berthierville ont voté…
Les animatrices et animateurs en francisation du Cégep de l’Outaouais choisissent la CSN

Les animatrices et animateurs en francisation du Cégep de l’Outaouais choisissent la CSN

Comme les animatrices et animateurs en francisation du Cégep de Saint-Laurent et du Collège de Bois-de-Boulogne,…

Société des traversiers du Québec

2021-09-16_traversiers_CSN

Le Regroupement des traversiers CSN renouvelle ses mandats de grève

Le Regroupement des traversiers affilié à la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN) annonce qu’à la suite de la consultation de ses membres, il a obtenu de la part de ceux-ci un nouveau mandat de grève de cinq jours à exercer au moment jugé opportun.

« Nos syndicats ont voté très fortement en faveur de ce nouveau mandat. Cela fait suite à des négociations infructueuses avec la Société des traversiers du Québec », disent d’une même voix Patrick Saint-Laurent et Émilie Bourgie-Côté, tous deux porte-parole du Regroupement des traversiers CSN.

« Si l’employeur compte sur l’usure pour régler la négociation, il devrait probablement réviser sa stratégie, parce que nous avons un mandat clair et fort de nos membres. Nous sommes toujours disponibles pour négocier », reprennent-ils.

Un employeur qui n’est plus compétitif, dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre
« On le voit, la pénurie de main-d’œuvre fait en sorte que les salaires et les conditions de travail ne sont plus compétitifs à la Société des traversiers du Québec (STQ).», rajoute Stéphanie Gratton, vice-présidente de la Fédération des employées et employés des services publics (FEESP–CSN). « Les jeunes ne restent pas, donc la STQ va se retrouver à terme avec une méchante pénurie de main-d’œuvre, à moins qu’elle agisse rapidement pour augmenter la rétention de son personnel et l’attraction de futurs travailleurs et travailleuses », souligne-t-elle.

Résultats du vote de grève des syndicats

• Syndicat des employés de la Société des Traversiers Québec-Lévis (CSN) : 90 % en faveur
• Syndicat des employé(es) de la Société des traversiers Sorel/St-Ignace-de-Loyola (CSN) : 97 % en faveur
• Syndicat des employés de la Traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout : 94 % en faveur

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket