Les chauffeurs se votent des moyens de pression

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…
Une entente de principe aux Jardins Charlesbourg

Une entente de principe aux Jardins Charlesbourg

Le 24 janvier, les travailleuses et les travailleurs de la résidence Les Jardins Charlesbourg à Québec…
La grève reprend chez Urgences-santé

La grève reprend chez Urgences-santé

Les répondantes et les répondants médicaux d’urgence (RMU) ainsi que le personnel administratif d’Urgences-santé sont de…

Négociation au RTC

2021-02-04_busRTC_CSN

Les chauffeurs se votent des moyens de pression

Réunis en assemblée générale hier soir et ce matin, les chauffeurs d’autobus urbains du Réseau de transport de la capitale (RTC) ont adopté à 99,4 % un mandat de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève à utiliser au moment jugé opportun.

Rappelons que la convention collective des chauffeurs d’autobus urbains du RTC est arrivée à échéance le 30 juin dernier. La négociation en tant que telle a débuté le 19 septembre. Trois séances de négociation ont eu lieu jusqu’à maintenant et un calendrier de rencontres a été établi jusqu’en juin 2023.

« Nous ne sommes pas encore rendu à exercer notre droit de grève, il y a encore de l’espace pour la négociation, mais la Loi 24 qui encadre le régime de négociation dans le secteur municipal nous impose certains délais et l’employeur ne se gêne pas pour nous le rappeler à chaque rencontre, » a déclaré Hélène Fortin, présidente du Syndicat des employés du transport public du Québec métropolitain (CSN), qui représente les chauffeurs du RTC. La présidente du syndicat s’est montrée très satisfaite du mandat reçu de ses membres : « ça démontre que les chauffeurs s’intéressent à leur négociation et qu’ils sont mobilisés pour améliorer leurs conditions de travail. Ça augure bien pour la suite. »

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket