Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les travailleuses et les travailleurs municipaux de Weedon en grève demain

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

En lock-out depuis le mois d’août, les travailleuses et les travailleurs du Hilton Homewood Suites de…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…

La négociation coordonnée des municipaux de l'Estrie

Les travailleuses et les travailleurs municipaux de Weedon en grève demain

Confrontés à des blocages importants à la table de négociation pour renouveler leur convention collective, les employé-es syndiqués de la municipalité de Weedon déclencheront une grève générale illimitée demain matin, le 20 janvier.

L’annonce a été faite aujourd’hui lors d’une conférence de presse donnée par le président du Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie, Denis Beaudin, et par Claude Lacroix, président du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la municipalité de Weedon – CSN.

Le syndicat de Weedon adhère à la plateforme de négociation coordonnée que se sont donnée neuf syndicats municipaux de l’Estrie depuis 2013. La négociation a été entamée par le dépôt des demandes, l’été dernier. Le recours à la grève vient après un dernier effort, le 7 janvier, de trouver une entente entre les deux parties. Malgré un certain progrès, des blocages demeurent sur plusieurs points importants de la plateforme commune, soit :

  • La formation professionnelle
  • Les augmentations salariales
  • Les vacances.

« Nous avons déjà réussi à négocier plusieurs conventions collectives au cours de la dernière année sur la base de la plateforme commune, plus récemment à Ascot Corner et à Bury », a observé Denis Beaudin. « Nous demandons des conditions de travail similaires aux autres municipalités de la région, et les travailleuses et les travailleurs de Weedon les méritent. »

Toutefois, à la suite de la séance de négociation du 7 janvier, la municipalité de Weedon a contacté le négociateur syndical afin de rétracter les avancées patronales faites lors de cette rencontre, pour revenir à son offre globale déjà rejetée par le syndicat lors d’une assemblée générale au mois de décembre.

Le syndicat représente les 14 employé-es de la municipalité. Son président, Claude Lacroix, affirme que les membres du syndicat sont déterminés et solidaires dans leur démarche d’obtenir des conditions de travail semblables à leurs pairs dans la région.

« Nous avons l’appui de huit autres syndicats municipaux, du Conseil central et de toute la CSN », a remarqué M. Lacroix. « C’est une position de force. Et nous allons mener cette lutte avec fermeté jusqu’à ce que la municipalité de Weedon nous accorde une convention collective juste et décente. »

 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket