Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Manifestation pour dénoncer la réforme Barrette

Du même SUJET

Les sages-femmes adoptent une entente collective de quatre ans

Les sages-femmes adoptent une entente collective de quatre ans

Les membres du Regroupement Les sages-femmes du Québec ont entériné mercredi l’accord de principe intervenu le…
Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Les membres du Syndicat des travailleurs de la Scierie de Petit Paris–CSN se sont réunis en…
« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

Bien qu’elles accueillent favorablement l’annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de…
La dernière offre patronale rejetée massivement

La dernière offre patronale rejetée massivement

Réunis en assemblée générale ce dimanche, les travailleuses et les travailleurs de Rolls-Royce Canada (RRC) ont…
Un nouveau syndicat découvre la « manière CSN »

Un nouveau syndicat découvre la « manière CSN »

Nouvellement syndiqués à la CSN, les membres de l’Union des travailleuses et travailleurs de Locweld–CSN étaient…
Les employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges font la grève

Les employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges font la grève

Le Syndicat des employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges–CSN a exercé son droit de grève ce…

Centre de réadaptation en dépendance de Montréal

Manifestation pour dénoncer la réforme Barrette

Les employées et employés du Centre de réadaptation en dépendance de Montréal, membres du Syndicat des professionnelles et professionnels du Centre Dollard-Cormier (SPPCDC-CSQ) et du Syndicat des travailleuses et travailleurs du Centre Dollard-Cormier (STTCDC-CSN) ont tenu une manifestation aujourd’hui, de 12 h à 13 h, pour dénoncer le projet de loi no10 du ministre Gaétan Barrette.

La manifestation a eu lieu simultanément aux sites Louvain et St-Urbain du Centre de réadaptation en dépendance de Montréal.

Les présidents du SPPCDC-CSQ, Jacques Normand, et du STTCDC-CSN, Martin Savard, ont dénoncé d’une même voix ce projet de loi qui vient saccager notre système public de santé et de services sociaux et nous ramener progressivement à l’époque d’avant l’instauration du régime d’assurance-maladie.

De nombreux travailleuses et travailleurs présents ont fait entendre leur désapprobation et leur colère contre les intentions du gouvernement à coup de slogans et au bruit des casseroles. Des représentants des centrales syndicales, des fédérations et de la Coalition Solidarité Santé ont également porté leur message et appuyé leurs revendications.

Fragilisation du système public de santé et de services sociaux

Jacques Normand, président du syndicat affilié à la CSQ, a mis en doute les intentions réelles du gouvernement en imposant cette nouvelle réforme en santé et services sociaux.

« Le ministre Barrette trompe la population lorsqu’il affirme que des changements de structure vont améliorer les services. Ses modèles d’organisation des soins sont des cliniques privées américaines (Kaiser Permanente et Cleveland Clinic) qui réalisent des milliards de profits chaque année. Son véritable objectif est de privatiser progressivement notre système public de soins de santé. Pas étonnant que la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) voie dans ce projet de loi une occasion de brasser des affaires ! Non seulement aucune amélioration ne sera apportée à l’organisation des soins et des services de santé, mais en plus on vient fragiliser les services de première ligne et on coupe dans les programmes sociaux et de prévention. C’est extrêmement préoccupant pour la population », prévient Jacques Normand.

Le ministre isolé

Le président du syndicat affilié à la CSN, Martin Savard, renchérit en affirmant que « le ministre est de plus en plus isolé. Il est pratiquement le seul à croire que cette réforme est nécessaire. La très grande majorité des organisations du réseau sont contre ce projet de loi qui désorganisera le système public de santé et de services sociaux. Nous avons vu clair dans son jeu. Sa réforme ne vise qu’à poursuivre les compressions et ouvrir encore plus la voie à la privatisation. Pendant ce temps, le gouvernement ne s’intéresse pas aux vrais problèmes du réseau ».

Mission de l’établissement menacée

Les 400 travailleuses et travailleurs de cet établissement, institut universitaire sur les dépendances, sont déterminés à protéger les services publics et gratuits offerts chaque année aux 7 000 montréalais ayant des problèmes d’alcool, de drogue, de jeu et de cyberdépendance.

« La mission même de notre établissement est menacée avec le projet de loi no10. Cette réforme va détruire notre établissement, nos syndicats, notre comité des usagers, notre conseil multidisciplinaire et conseil des infirmières et infirmiers, notre conseil d’administration et l’Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec. C’est clair que la mission de notre établissement va disparaître progressivement au profit d’un méga-établissement dominé par le modèle médical », prévoient Jacques Normand et Martin Savard.

Affaiblissement des intervenants au profit du ministre

Ces derniers ajoutent que le projet de loi no10 aura pour effet de placer notre système public de santé sous la dictature du ministre Barrette qui entend diriger nos établissements comme s’il s’agissait de sa propre entreprise.

Appel à la mobilisation

Les deux présidents de syndicats encouragent la population à se mobiliser partout pour empêcher ce coup de force antidémocratique cogité par Gaétan Barrette sous le couvert d’une réforme injustifiée.

Claude Girard, Conseiller en communication de la CSQ Téléphone : 514 237-4432 Courriel : girard.claude@csq.qc.net Twitter : @csq_centrale

Hubert Forcier Conseiller syndical à l’information FSSS-CSN Téléphone : 514 209-3311

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket