Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Sur la route

Du même SUJET

Boulangerie Bridor: le Bureau confédéral vient appuyer les lock-outé-es

Boulangerie Bridor: le Bureau confédéral vient appuyer les lock-outé-es

« Vous méritez une convention collective digne de la job que vous faites », leur a d’abord dit…
Il est temps que la négociation débloque à la CDPDJ

Il est temps que la négociation débloque à la CDPDJ

Sans convention depuis plus d’un an, les employé-es de la CDPDJ demandent au Conseil du trésor…
Projet de loi 35 : une occasion unique pour les artistes, plaident leurs associations en commission parlementaire aujourd’hui

Projet de loi 35 : une occasion unique pour les artistes, plaident leurs associations en commission parlementaire aujourd’hui

D’entrée de jeu, les associations plaideront en faveur de la nécessité, pour les parlementaires, de saisir…
Ignorés par Québec, les avocates et avocats de l’aide juridique déclenchent la grève

Ignorés par Québec, les avocates et avocats de l’aide juridique déclenchent la grève

Après avoir tenu des lignes de piquetage devant les différents bureaux de l’aide juridique, les grévistes…
Les avocats et avocates de l’aide juridique en grève mardi prochain

Les avocats et avocates de l’aide juridique en grève mardi prochain

Sans nouvelles du Conseil du trésor depuis l’obtention de leurs mandats de grève, les syndicats des…
Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Laissé pour compte dans les règlements intervenus au cours des dernières années, le personnel de bureau…

Secteur préhospitalier

2017-08_Persp58_NDF_paramedics

Sur la route

Tout l’été, une caravane a sillonné les routes du Québec. Pour les représentantes et représentants du secteur préhospitalier, c’était l’occasion d’aller à la rencontre des 3600 paramédics, répartitrices, répartiteurs et employé-es de soutien, en grève depuis plus de quatre mois. Leurs conventions collectives sont échues depuis mars 2015 et les négociations sont ardues, notamment parce que le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a décidé de se désengager complètement des discussions. Les salaires, la retraite ainsi que la réduction de la charge de travail et l’abolition des horaires de faction sont au cœur de leurs priorités.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket