Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Toujours pas d’entente dans sept CPE de l’Estrie

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

En lock-out depuis le mois d’août, les travailleuses et les travailleurs du Hilton Homewood Suites de…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…

Négociation dans les CPE

garderie2

Toujours pas d’entente dans sept CPE de l’Estrie

La négociation concernant le renouvellement des conventions collectives des travailleuses et des travailleurs des CPE affiliés à la CSN en Estrie est loin d’être terminée, alors que sept établissements n’ont toujours pas d’entente. Des enjeux au niveau local, tels les ratios de vacances, demeurent au cœur du litige. Dans la plupart dans cas, ce sont les employeurs qui sont en demande afin de limiter la prise de vacances.

Pourtant, lors d’une assemblée générale du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des CPE de l’Estrie – CSN (STTCPEE–CSN) qui a eu lieu ce samedi , les salarié·es de 28 CPE ont adopté à l’unanimité une entente de principe intervenue entre les représentantes et représentants du syndicat et ces employeurs au cours de la dernière semaine. Cette entente concerne des sujets qui n’étaient pas abordés lors de la négociation au niveau national. On se rappelle qu’une entente de principe touchant les enjeux salariaux avait été adoptée à 98 % avant la période des fêtes.

Le STTCPEE–CSN se désole de l’entêtement de certains employeurs à ne pas vouloir conclure la convention collective. « Nous sommes à la fois heureux pour celles et ceux qui ont pu se prononcer sur une entente de principe globale, fermant ainsi un long chapitre de la présente négociation, mais extrêmement déçus de l’attitude de certaines directions qui semblent vouloir profiter de l’épuisement des travailleuses et des travailleurs afin d’imposer leur volonté, se désole Mme Lise Deschênes, présidente du STTCPEE–CSN. Nous espérons pouvoir conclure rapidement ces conventions collectives, car il reste peu de sujets sur la table », conclut-elle.

Pour le Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie (CCSNE–CSN), il est hors de question de laisser tomber. « Nous sommes extrêmement fâchés, martèle Denis Beaudin, président du CCSNE–CSN. Nous allons appuyer les travailleuses et les travailleurs jusqu’à ce que la dernière entente soit votée. Des moyens d’action sont d’ailleurs à prévoir au cours des prochains jours afin de faire avancer ces négociations et nous espérons également que les parents feront entendent raison à ces gestionnaires récalcitrants. »

Les établissements où la négociation n’est pas encore terminée sont les suivants :

  • CPE L’Enfantillage (Coaticook)
  • CPE Entre amis (Coaticook)
  • CPE Imagémo (Sherbrooke)
  • CPE Jeunestrie (Sherbrooke)
  • CPE Les amis du globe (Sherbrooke)
  • CPE La Pleine Lune (Magog et Eastman)
  • CPE Les Stroumps (Sherbrooke)
Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket