Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Transport aérien régional – Québec doit soutenir le projet de coopérative

Du même SUJET

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Un congrès tout en solidarité pour le Conseil central du Saguenay Lac-Saint-Jean–CSN

Un congrès tout en solidarité pour le Conseil central du Saguenay Lac-Saint-Jean–CSN

Les congressistes présents ont pu échanger sur de nombreux enjeux touchant le monde du travail :…
Il ne faut pas oublier celles et ceux qui vivent de la forêt

Il ne faut pas oublier celles et ceux qui vivent de la forêt

Afin de rétablir la population de caribous forestiers, la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN) est consciente…
Rolls-Royce Canada doit redevenir un employeur de choix

Rolls-Royce Canada doit redevenir un employeur de choix

Au moment où tous les employeurs du Québec jouent du coude pour attirer et retenir la…
La CAQ trouvera la CSN sur son chemin

La CAQ trouvera la CSN sur son chemin

À l’approche de la prochaine campagne électorale, la présidente de la CSN, Caroline Senneville, met en…
La Coalition Union 138 reçoit des appuis

La Coalition Union 138 reçoit des appuis

À l’aube du déploiement de son plan d’action, la Coalition Union 138 obtient des appuis de…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Développement régional

2022-02_transport-regional_CSN

Transport aérien régional – Québec doit soutenir le projet de coopérative

Au cours d’une conférence de presse tenue aujourd’hui à l’Assemblée nationale, la Confédération des syndicats nationaux (CSN) a pressé le gouvernement du Québec de soutenir la coopérative de transport aérien régional (TREQ), un projet qui permettra d’améliorer le service en région, de réduire les tarifs et de rétablir la concurrence sur les vols intérieurs.

« Qu’attend le gouvernement Legault pour participer au montage financier du projet avec les autres partenaires publics et privés qui sont prêts à investir ? » a demandé la troisième vice-présidente de la CSN, Katia Lelièvre.

L’appel de la CSN fait écho à la pétition de 4561 signataires déposée la semaine dernière à l’Assemblée nationale par le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau.

Au cours des derniers mois, la TREQ a reçu l’appui de milliers de citoyens, de nombreux maires et mairesses, de plusieurs industriels, du gouvernement fédéral et de grandes institutions financières. Déjà, plus de 15 000 sociétaires ont souscrit leur part dans la coopérative.

Un seul passager manque à l’appel
« La prospérité économique du Québec repose en grande partie sur le dynamisme de ses régions, a expliqué Katia Lelièvre. À titre de gouvernement, Québec doit assumer sa souveraineté sur son territoire. Il doit aussi donner aux régions les moyens d’exploiter leur plein potentiel. Aujourd’hui, l’avion attend en bout de piste le moment du décollage. Et un seul passager manque encore à l’appel. »

À terme, la CSN est convaincue que la présence d’une coopérative régionale permettra d’augmenter l’offre de transport aérien, d’abaisser les tarifs souvent prohibitifs et de ramener la concurrence dans des marchés trop souvent contrôlés par des monopoles.

Selon une étude de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC), la sous-performance du transport aérien régional prive le produit intérieur brut (PIB) d’une croissance potentielle de 3,8 milliards de dollars. Et l’État perd chaque année plus de 800 millions de dollars en recettes fiscales.

À l’heure actuelle, le gouvernement subventionne des billets vendus hors de prix. « Québec doit cesser de subventionner les transporteurs privés et appuyer une initiative citoyenne qui profitera à tous les Québécois et à toutes les Québécoises », a fait valoir Katia Lelièvre.

Un service essentiel en région
Pour Guillaume Tremblay, président du Conseil central de la Côte-Nord (CSN), « les dessertes aériennes constituent des services essentiels pour les régions du Québec, ne serait-ce que pour obtenir des soins de santé spécialisés dispensés seulement dans les grands centres ». « C’est aussi un des moyens les plus efficaces pour freiner l’exode des populations qui prive les régions d’une partie de leurs ressources et de leurs talents  », a-t-il insisté.

Selon la CSN, un service aérien de qualité peut apporter de nouveaux investissements en région, faciliter l’attraction et la rétention d’une main-d’œuvre de qualité et contribuer au plein essor de l’industrie touristique québécoise.

Le développement régional fait partie de l’ADN de la CSN. La centrale est présente dans toutes les régions du Québec. Par le biais de ses conseils centraux, la CSN a pignon sur rue dans 23 villes à travers le territoire. Elle s’affirme comme un acteur important dans le développement des économies locales.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket