Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Une mauvaise solution à un vrai problème, selon la FSSS–CSN

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Des militantes et des militants de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)…
Mandat de grève générale illimitée à la Villa d'Alma

Mandat de grève générale illimitée à la Villa d'Alma

Le 24 octobre dernier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés…
Le Syndicat des chauffeurs de la Rive-Sud en grève contre la précarité

Le Syndicat des chauffeurs de la Rive-Sud en grève contre la précarité

Les membres du Syndicat des chauffeurs de la Rive-Sud (CSN) ont dressé des piquets de grève dès…

Fermeture de lits publics au CSSS de la Vieille Capitale

Une mauvaise solution à un vrai problème, selon la FSSS–CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) réagit à l’annonce de la fermeture de 151 lits publics au CSSS de la Vieille Capitale. Pour la FSSS, cette annonce de l’employeur est une mauvaise solution à un vrai problème, alors que cela permettra de diminuer la pression sur les travailleuses et travailleurs qui donnent les services, mais le tout en diminuant le bassin de services offerts à la population dans le réseau public.

Le CSSS de la Vieille Capitale a annoncé récemment la fermeture de 151 lits de CHSLD. Ces fermetures s’inscrivent dans un plan de modernisation que nous jugeons nécessaire. En effet, plusieurs établissements ne répondaient plus aux normes et le fait de réserver les chambres doubles pour un seul usager est une bonne nouvelle qui permettra à nos membres de mieux travailler, notamment avec les nouveaux équipements. « On nous a assuré que l’application de ce plan de modernisation se fera sans coupures de postes et permettra d’améliorer grandement le travail de nos membres », explique le président du syndicat, Jacques Guérin.

« Depuis deux ans, nous revendiquons un rehaussement du financement du CSSS, puisque nous avons fait la démonstration qu’il y a un sous-financement chronique au CSSS, ce avec quoi même l’employeur était en accord. La démonstration la plus claire en est que le nombre de préposés aux bénéficiaires permet seulement de donner 1,67 heure de soins par jour, alors que la norme ministérielle prévoit 2 heures. Cela a pour conséquence de mener à une grande détresse psychologique des travailleuses et travailleurs qui donnent les services à la population. La solution de l’employeur permettra certainement de rehausser le ratio d’heures de soin pour les usagers, mais cela ne se fera pas en augmentant les ressources comme nous le demandions, mais plutôt en diminuant le nombre d’usagers. Pour nous, d’autres alternatives auraient dû être priorisées », poursuit Jacques Guérin.

Pour combler la fermeture de lits de CHSLD, l’Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale prévoit ouvrir des lits en ressources intermédiaires. Pourtant, la Protectrice du citoyen est venue rappeler une fois de plus cette année qu’il n’y a toujours pas eu de visites d’appréciation dans les ressources privées, et donc que personne ne s’assure que les services donnés dans ces ressources répondent aux besoins des usagers. « Lorsque l’on connaît les nombreux problèmes de qualité de services dans ces ressources, on se demande pourquoi ne pas plutôt miser sur l’hébergement public. Faut-il rappeler qu’il s’agit d’une des franges les plus vulnérables de notre société et que nous avons la responsabilité de s’assurer qu’ils reçoivent les meilleurs services possible ? », de conclure Denis Bertrand, vice-président régional de la FSSS–CSN.

À propos de la FSSS–CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) compte plus de 125 000 membres dans les secteurs privés et public. La FSSS représente la majorité des travailleuses et de travailleurs du secteur de la santé et des services sociaux.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket