Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La coalition rencontre la ministre du Travail

Du même SUJET

Un congrès fort engagé au Conseil central du Cœur du Québec–CSN

Un congrès fort engagé au Conseil central du Cœur du Québec–CSN

Le 10e Congrès du Conseil central du Cœur du Québec s’est conclu, ce midi, à l’hôtel Victorin…
Les avocats et avocates de l’aide juridique en grève mardi prochain

Les avocats et avocates de l’aide juridique en grève mardi prochain

Sans nouvelles du Conseil du trésor depuis l’obtention de leurs mandats de grève, les syndicats des…
Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Les PRDM et le personnel de bureau du CISSS de Lanaudière demandent que leurs plaintes soient enfin entendues

Laissé pour compte dans les règlements intervenus au cours des dernières années, le personnel de bureau…
Les syndiqué-es de Bridor en lock-out depuis bientôt un mois

Les syndiqué-es de Bridor en lock-out depuis bientôt un mois

Les 316 travailleuses et travailleurs de Bridor souligneront, le mercredi 25 mai prochain, leur premier mois…
Le Syndicat des employés de l'Abattoir de Berthierville–CSN adopte à 83,5 % un nouveau contrat de travail

Le Syndicat des employés de l'Abattoir de Berthierville–CSN adopte à 83,5 % un nouveau contrat de travail

Le dimanche 15 mai 2022, les travailleuses et travailleurs de l’Abattoir Olymel de Berthierville ont voté…
Les animatrices et animateurs en francisation du Cégep de l’Outaouais choisissent la CSN

Les animatrices et animateurs en francisation du Cégep de l’Outaouais choisissent la CSN

Comme les animatrices et animateurs en francisation du Cégep de Saint-Laurent et du Collège de Bois-de-Boulogne,…

Campagne 5-10-15

Coalition_5-10-15_2_25-10-2016

La coalition rencontre la ministre du Travail

La coalition 5-10-15 qui mène une campagne pour relever le salaire minimum à 15 $ l’heure est sortie satisfaite de la rencontre qu’elle a eue avec la ministre du Travail Dominique Vien, hier. Les porte-parole ont profité de cette occasion pour rappeler les conditions difficiles dans lesquelles œuvrent près d’un million de travailleuses et de travailleurs qui peinent à vivre décemment.

Mélanie Gauvin du Front de défense des non-syndiqué-es, Virginie Larivière du Collectif pour un Québec sans pauvreté, Louise Chabot, présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Jacques Létourneau, président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), et François Vaudreuil, président de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), ont expliqué à la ministre les trois revendications de la campagne 5-10-15 :

  • Le droit d’obtenir son horaire de travail 5 jours à l’avance
  • Le droit de disposer de 10 jours de congés payés par année pour la maladie ou les responsabilités familiales
  • Le droit de gagner un salaire minimum à 15 $ l’heure.

 

Coalition_5-10-15_1_ 25-10-2016

Au cours de la rencontre qui a duré près d’une heure, la ministre du Travail s’est montrée sensible aux arguments de la coalition et elle a annoncé qu’elle procèderait à diverses études avant une annonce qu’elle ferait en décembre pour la hausse du salaire minimum qui sera effective en mai prochain. Elle ne s’est évidemment pas avancée sur la hauteur de cette augmentation ni sur le seuil revendiqué à 15 $ l’heure.

« La bonne nouvelle, c’est de constater que les associations s’organisent sur cette question et que le gouvernement a fait preuve d’ouverture pour relever le salaire minimum, a déclaré le président de la CSN, Jacques Létourneau, au point de presse qui a suivi la rencontre avec la ministre Vien. C’est la preuve que la mobilisation populaire porte ses fruits. Nous devons maintenir la pression. »

 

 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket