Journée mondiale pour le travail décent

7 octobre 2018

Le Québec doit améliorer les conditions de travail des bas salariés et combattre la précarité d’emploi

Encore aujourd’hui, près de 800 000 salariés au Québec gagnent moins de 15 $ de l’heure.

Alors que le mouvement syndical du monde entier souligne aujourd’hui la Journée mondiale pour le travail décent, la CSN estime qu’il est plus que temps que le Québec mette en place des mesures concrètes pour les travailleuses et les travailleurs qui, malgré un emploi à temps plein, vivent sous le seuil de la pauvreté.

« Encore aujourd’hui, en 2018, dans une société aussi avancée que le Québec, ce sont des centaines de milliers de salariés qui ne peuvent subvenir à leurs besoins fondamentaux, et ce, même s’ils travaillent leurs 40 heures chaque semaine, souligne le président de la CSN, Jacques Létourneau. Avec un salaire minimum aussi bas que 12 $ l’heure, il y a encore trop de travailleurs et de travailleuses, surtout, qui doivent cumuler deux, voire trois emplois pour boucler leurs fins de mois, tout en devant se rabattre sur les banques alimentaires pour faire vivre leur famille. »

Encore aujourd’hui, près de 800 000 salariés au Québec gagnent moins de 15 $ de l’heure, rappelle M. Létourneau.

Pour la CSN, il est également impératif de s’attaquer aux problèmes de précarité d’emploi qui minent la stabilité financière de nombreuses familles du Québec. « Dans les réseaux de la santé et de l’éducation, ce sont moins de 50 % des employés qui bénéficient d’un poste régulier à temps complet, mentionne le président de la CSN. En tant que plus grand employeur du Québec,  c’est pour le moins aberrant ! La précarité d’emploi est encore plus grande dans le secteur privé. Selon nous, des conditions de travail décentes doivent reposer sur un salaire et des horaires de travail qui permettent aux familles de rencontrer leurs besoins essentiels et ainsi permettre leur émancipation. C’est exactement le sens de notre action syndicale : négocier de bons salaires et des conditions de travail par l’entremise desquels les travailleuses et les travailleurs peuvent aspirer à une vie décente. »

← Précédent Nouveau syndicat en centre de pédiatrie sociale   5 octobre 2018
Suivant → Lettre au premier ministre sur l'éducation et l'enseignement supérieur 8 octobre 2018
Partager
Région
  • L'ensemble du Québec
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Pour information
François L’Écuyer
514 949-8973

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/le-quebec-doit-ameliorer-les-conditions-de-travail-des-bas-salaries-et-combattre-la-precarite-demploi/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.